Imprimer
Catégorie : Personnalités de la musique

Trilok Gurtu en concertTrilok Gurtu est né à Bombay dans une famille très musicale : son grand-père était un joueur de sitar reconnu et sa mère Shobha Gurtu, vedette du chant classique indien, a représenté une influence constante. Le jeune Trilok a ainsi commencé à jouer dès l’âge de six ans. Plus tard, lorsqu’il a quitté l’Inde pour l’Europe, le percussionniste s’est d’abord joint deux années durant à la formation du trompettiste Don Cherry, avant de partir en tournée mondiale avec le célèbre groupe de jazz acoustique Oregon. Trilok Gurtu a également été membre du quartette mené par le chanteur L. Shankar avec Jan Garbarek et Zakir Hussain. Par la suite, le percussionniste a continué à prendre part à de nombreuses tournées et il est devenu un habitué très apprécié des scènes européennes et américaines. En 1996, il a fondé son groupe The Glimpse, ancré dans la tradition musicale indienne.

A la fin des années 90, la formation se produisait régulièrement dans des festivals internationaux aux côtés de méga-stars telles que Bob Dylan, Eric Clapton, REM et Prodigy ou avec d’autres artistes de la scène world comme Youssou N'Dour, Baaba Maal, Cesaria Evora et Salif Keita. Les albums "Kathak", "African Fantasy" et "Beat of Love" représentent les fruits de ces années au cours desquelles Trilok Gurtu s’est orienté plus nettement vers la World Music. 
Les ambiances à mi-chemin entre Inde et Afrique de ces enregistrements ont d’ailleurs remporté un franc succès, tant auprès du public que des critiques. Car Trilok Gurtu a réussi à créer d’excitantes nouvelles sonorités en laissant s’exprimer le chant d’invités tels que Neneh Cherry, Salif Keita, Angelique Kidjo et Oumou Sangare dans son univers musical si particulier. En 2000 et 2001, le percussionniste est parti en tournée avec une nouvelle formation composée de trois musiciens indiens et de deux musiciens africains et les ventes de ses albums ont décollé. Des invités prestigieux tels que Nitin Sawhney, Angelique Kidjo, Salif Keita et Wally Badarou (producteur de "Beat of Love") ont par ailleurs rejoint le groupe sur scène, à New York et à Londres. Malgré ce programme chargé, Trilok Gurtu a également trouvé le temps de donner des concerts de percussions solo et d’enregistrer en tant qu’invité sur les albums de John McLaughlin, Pharoah Sanders, Nitin Sawhney, Lalo Schifrin, Gilberto Gil et Bill Laswell, sans oublier le disque d’Annie Lennox qui sortira prochainement.

 

Surtout connu pour ses talents de percussionniste et de chanteur, Trilok Gurtu est aussi un excellent compositeur et un véritable showman, souvent hilarant. Du bhangra électronique au raga-pop, Trilok Gurtu propose ainsi une vision musicale universelle : "Nous ne construisons pas des barrières mais des ponts, c’est de cela dont le monde a besoin". En 2002 Trilok Gurtu enregistre en Inde avec des musiciens indiens : une première pour le percussionniste. "Remembrance" fait suite à deux albums d’inspiration africaine, "African Fantasy" et "The Beat Of Love", deux projets couronnés de succès en 2000 et 2001, tant pour ce qui concerne les enregistrements que les tournées qui ont suivi. Trilok Gurtu a en effet reçu un Multi-Cultural Award de Carlton TV et il a été nominé aux World Music Awards de la BBC Radio 3. Des honneurs qui viennent récompenser six années d’effort, au cours desquelles le percussionniste a enregistré régulièrement et donné des concerts partout dans le monde.

Bien qu’il soit resté en contact régulier avec son pays depuis son départ pour l’occident, Trilok Gurtu a pris énormément de plaisir à collaborer avec des compatriotes, d’autant que la plupart sont de grandes stars en Inde, Zakir Hussain, Shobha Gurtu, Shankar Mahadevan, Ronu Majumdar, ou sont très actifs en occident dans la recherche d’un nouveau son électronique Talvin Singh, Badmarsh & Shri, Ranjit Barot. 2003 Broken Rhythms a également été enregistré dans sa ville natale, avec la participation de chanteurs et musiciens indiens d’exception. A cela s’ajoutent des collaborations avec Huun Huur Tu, célèbres chanteurs de gorge de Tuvan en Sibérie, le Arke String Quartet, original Quatuor à cordes Italien et une magnifique intervention de Gary Moore à la guitare.

2005, son dernier album Farakala est d’inspiration plus africaine puisque qu’enregistré dans le sud du Mali, dans la brousse du village Farakala. Produit par Frédéric Galliano pour le label Frikyiwa, il propulse Trilok Gurtu dans la plus subtile et la plus profonde combinaison indienne et africaine jamais réalisée. En travaillant avec Hadja Kouyaté (voix, Guinée-Conakry), Ali Boulo Santo (voix et kora, Sénégal), N’Gou Bagayoko (guitare, Mali), Filifin (kamélé n’goni et voix, Mali) et Sounkalo (dozon n’goni, Mali), Trilok Gurtu a poussé l’expérience jusqu’à abandonner tablas et batterie. Sans doute la plus grande simplicité de Trilok Gurtu surgit-elle içi et cet album signe là le talent d’un travail novateur et érudit.

2006, un nouveau projet, totalement indien et totalement acoustique, prend naissance avec les célèbres chanteurs indiens Misra Brothers.
2007 voit la création du groupe Trilok Gurtu et le Arke String Quartet, célèbre quartet à cordes italien classique et contemporain à l’occasion de la sortie du magnifique album Arkeology.
Trilok Gurtu se produit sur scène principalement avec son groupe: une formation quartet de jazz pour un répertoire multiple mélant, jazz, world contemporain et improvisations. Il présente aussi le répertoire de Farakala (label Frikyiwa/Nocturne 2005) avec la Frikyiwa Family et s’associe au quartet à corde classique italien Arke String Quartet pour interpréter l’album Arkeology (Promo Music/Material 2006)

Trilok Gurtu envisage désormais un spectacle solo d'un nouveau genre, à la fois concert virtuose, à la fois rétrospective sur ses multiples collaborations artistiques et expériences musicales, mais surtout une rencontre humaine avec son public auquel il proposera d'échanger autour de sa musique à la lumière du récit documenté de son destin hors du commun.

Trolok Gurtu est représenté par Daktari Music
Catherine Bihan 02.98.43.56.50
[email protected]