Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique personnalités de la photoPhotographe autodidacte et globe-trotter, Philippe Cap a jeté son dévolu sur l'Inde et l'Asie il y déjà de nombreuses années et nous en a rapporté des clichés d'une époustouflante beauté. Auteur d'un tout nouvel ouvrage de photos sur l'Inde et à l'affiche de l'exposition éphémère d'Inde et d'Ailleurs le 18 avril prochain, il est notre invité aujourd'hui pour un questionnaire sur son rapport à l'Inde en tant que photographe...

Indeaparis.com : Bonjour Philippe Cap. Quelle est votre expérience de l'Inde ?
Philippe Cap : Une bonne dizaine, de l'Himalaya au Tamil Nadu en passant par le Gujarat à l'Assam.
Le tout sur une durée approximative  en cumulé de 2ans.

Q : Pourquoi l'Inde vous séduit-elle tant?
R : Incontestablement, ses habitants, sa diversité, son humanité et l'intensité des couleurs.


Jeux d'enfants dans un puits en escalier, Jaïpur par Philippe Cap

Jeux d'enfants dans un puits en escalier, Jaïpur - Son cliché préféré parmi tous ceux que nous vous invitons à découvrir sur son site www.philippecap.com

Q : Argentique ou numérique ? Et pourquoi ?

R: Principalement du numérique pour une raison pratique car lorsque l'on voyage pendant une longue période les films ont tendance a se détériorer. J'utilise par contre à chaque fois un polaroid, de cette manière je peux offrir un cliché aux personnes dont je prend le portrait.  

Voilà le matériel que j'utilise en priorité :

- Canon EOS 5D mark II, parfois un fond noir pour mieux isoler mes portraits.
- Réflecteur de lumière. Polaroid Fuji.

Q : Quels conseils donneriez-vous aux photographes qui se rendent en Inde ?
R : De prendre son temps lorsque l'on désire photographier les gens!
Ne pas "voler" une image, toujours demander poliment, la patience et la sympathie sont la clé pour un portrait réussi.
D'être constamment les yeux ouvert, les rues indiennes sont un vrai théâtre de la vie.

Q : Et quels sont vos projets en Inde ?
R : Des envies multiples, reste à savoir dans quelle région poser ses bagages... Une petite maison en feuille de palmier tressés dans le Tamil Nadu ou une maison de pierre au Zanskar ?

Biographie de Philippe Cap

Le voyage. Il occupe une place centrale dans les photographies de Philippe Cap. Voyager pour photographier, photographier pour voyager, le déclic aura lieu en Inde. Alors âgé de 19 ans, il en a 26 aujourd'hui. Philippe effectue un premier séjour de trois semaines à travers le sous-continent. Quatre mois plus tard Philippe retourne en Inde, cette fois-ci en solitaire, un appareil photo en bandoulière. Il y restera plusieurs mois. A partir de là, difficile de dire laquelle de l'Inde ou de la photographie deviendra sa première obsession. Autodidacte, Philippe reviendra en Inde à plusieurs reprises, y effectuant jusqu'à trois séjours par an. C'est qu'il répond volontiers aux invitations des habitants lui proposant de rallonger son séjour chez eux. Resteront de ses voyages plusieurs centaines de photographies. Du Tamil Nadu au Sikkim en passant par le Rajasthan, le Cachemire ou encore l'Orissa, Philippe développe une esthétique simple. Alors que sonne le glas des traditions indiennes, à l'heure de l'entrée de plein pied du pays dans l'économie de marché, Philippe s'intéresse à ses fondamentaux. Spiritualité, religion, culture, agriculture, couleurs, Philippe assume un regard occidental qu'il veut aussi sobre que décomplexé.

Cette esthétique d'une candeur bénéfique voire presque salutaire, le jeune photographe continuera de la développer dans toute l'Asie. Vietnam, Laos, Birmanie, Népal, Indonésie, Cambodge, Thaïlande et Japon. C'est dans un second projet intitulé Regard d'Asie qu'il investit ses énergies. Une thématique visant à capturer les premières lueurs de l'aube, l'activité humaine qui renait après la nuit.Couleurs, cadrage, lumière, focale, il continue de développer une dynamique de la mise en valeur du sujet, mise en valeur d'une beauté qu'il va trouver dans un visage, une main, un regard. A travers l'Asie il continuera donc à porter ce regard simple, attentif aux détails.

Au même moment une petite série de ses clichés indien sont exposés à l'espace Christiane Peugeot.

En 2010 La Compagnie du livre décide de publier Inde, son premier ouvrage, qui vient de paraître.

Site officiel de Philippe Cap :
www.philippecap.com