Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique spectacles de marionnettes indiennesLe Kathputli évoque la mémoire d'un peuple, celui du Rajasthan, le pays des princes. Il puise son répertoire dans l'évocation des contes et légendes Rajput. Le Kathputli serait né du désir d'un prince qui pour se divertir durant ses nuits d'insomnies aurait convoqué ces poupées de bois qui dansent...

 

Marionnettistes
Ishwar Mathur
Vijay Bhat
Zazie Hayoun

Musiciens, Chanteurs
Vijay Bhat
Sikandar Khan

Danseuse Vijay Laxmi

Mise en scène Zazie Hayoun

Construction Puran Bhat
Costumes Shanti Lal

Dates et Heures
Samedi 3 et 10 juin à 19h
Dimanche 4 et 11 juin à 15h

Lieu
Le Grand Parquet
20 bis rue du département
75018 Paris
Métro La Chapelle ou Marx Dormoy
http://www.legrandparquet.net/

Tarifs
Plein tarif : 12 €
Tarif réduit : 8 €
Enfant / étudiant (- de 26 ans) : 5 €
Rmiste : 3 €
Tarif scolaire : 3€

Réservation : 01 40 05 01 50

La Presse
"On écarquille les yeux comme devant un mirage." Aden Le Monde
"De 2 à 112 ans, on est emporté par ce spectacle" Marianne
"400 spectateurs de tous âges font un triomphe à la compagnie" Libération
"Un spectacle enchanteur" l’Express
"Spectacle inoubliable" Le Parisien

le_grand_parquet_logo.gifPour en savoir plus
ombre.chinoise.free.fr

A propos du Grand Parquet

Nouveau lieu de rayonnement multiculturel
Dimanche 20 mars 2005, lever de rideau sur un projet et un équipement culturels inédits,implanté à une encablure des Bouffes du Nord, dans le XVIIIème arrondissement de Paris : Le Grand Parquet, outil de travail, de diffusion et de médiation culturelle, lieu pour tous les âges de la vie et pour toutes les cultures. Le projet artistique du Grand Parquet, porté par l’association «Les Métamorphoses Singulières», s’inscrit dans la cité et prend en compte l’identité plurielle de la société française actuelle. Il s’adresse donc à des publics multiples et mise sur la richesse et la diversité des cultures qui cohabitent sur le territoire national,local, et, bien souvent, en chaque individu.
L’ambition est forte. Il ne s’agit de rien moins que de créer, au cœur du quartier La Chapelle/Aubervilliers, un pôle de pratiques artistiques ouvertes sur la ville et de permettre l’accès de tous au spectacle vivant. La démarche artistique privilégiera donc les domaines aptes à tisser des relations étroites avec les publics les plus divers : musiques, cultures et danses du monde, l’art de la parole (Contes, formes théâtrales..), rencontres festives (bals, ateliers ouverts…). Le Grand Parquet est né de l’initiative conjointe de la Mairie du XVIIIème arrondissement, de la Ville de Paris et de François Grosjean, comédien, metteur en scène, écrivain, connu en France pour le Festival «Sur l’Air de l’Inde» et aussi pour avoir fait redécouvrir, récemment, les Marionnettes du Rajasthan. La Région Ile-de-France, séduite par le projet en phase avec ses desseins, vient de rejoindre les premiers partenaires.

Les engagements du Grand Parquet dirigé par François Grosjean, rejoint en tant que compagnie associée par Richard Demarcy et son Naïf Théâtre, sont de :
>>> mettre en place des pratiques artistiques ouvertes sur la ville
>>> créer de nouveaux modes d’échanges entre les publics et les artistes
>>> croiser et mélanger les publics
>>> favoriser les liens intergénérationnels

Lieu culturel phare d’un quartier à identité plurielle, Le Grand Parquet s’adresse, par-delà les frontières territoriales, sociales et culturelles, à tout amateur d’expérience et de découverte artistiques. Une politique tarifaire attractive, des partenariats avec les écoles, les Restaus du Cœur pour faire venir les enfants des familles en situation précaire, ont été mis en place pour permettre l’accès du plus grand nombre à la culture.

Un lieu singulier pour un projet artistique singulier
Le Grand Parquet - confié à l’association en charge du projet artistique - «Les Métamorphoses Singulières» - est dirigé par François Grosjean, entouré de professionnels confirmés et engagés partageant avec passion son objectif. Au premier rang d’entre eux, Richard Demarcy, écrivain, metteur en scène, universitaire et figure reconnue d’un théâtre engagé au cœur de son temps, dont la compagnie multiculturelle le «Naïf Théâtre» devient, dans un esprit de totale adéquation avec l’esprit du lieu et du quartier, compagnie associée.

Le projet du Grand Parquet a reçu un accueil favorable des grandes institutions devenues partenaires, et a trouvé son premier port d’attache pour deux ans dans le quartier La Chapelle/Aubervilliers (quartier Politique de la Ville) dont les habitants, réunis en Commissions Culture par les équipes de développementlocal, avaient retenu l’axe culturel en tant qu’enjeu majeur d’une nouvelle dynamique. Rappelons que ce quartier est le plus peuplé de la capitale avec 34 627 habitants (dont 24% de moins de 20 ans), originaires de toutes les parties du globe*. Deux ans de travail ont été nécessaires pour concrétiser le projet, inédit dans la capitale. En 2004, la Ville s’est portée acquéreur de deux structures de type «parquet de bal» qui répondaient à l’esprit de l’opération et à ses contraintes techniques d’implantation. La plus grande structure, ancrée rue du Département, est dévolue à accueillir programmes artistiques et publics, 170 à 450 personnes selon sa configuration variable.En bois patiné par le temps, percé de hublots qui évoquent l’intérieur d’une grande péniche (364 m² au sol), le lieu, en lui-même, a une connivence avec les mondes imaginaires qu’il accueille. Il permet aux artistes d’établir différents modes de relations avec le public : théâtral, complice, intime, festif, etc.