Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique tourisme et voyage en IndePlus qu’un sous-continent, le monde indien est un véritable univers de par son originalité, présente encore aujourd’hui à chaque instant de la vie. Les Dravidiens, qui occupaient autrefois tout le pays, furent repoussés en Inde du Sud au IIe millénaire avant J.-C. Les envahisseurs indo-européens apportèrent des armes de fer, l’usage du cheval et leur religion qui contenait en germe tous les éléments de l’hindouisme. La culture indienne résulte d’un mélange sans fin de traditions archaïques et de contemporanéité que Clio vous invite à découvrir lors de séjours hors-normes qu'elle organise toute l'année...

L'Inde du Sud par Clio

C’est par Bombay – qui fut, à l’époque du Raj britannique, la porte qu’empruntaient les voyageurs occidentaux venus par la mer pour découvrir le monde indien - qu’il convient d’aborder le Dekkan, vaste plateau étendu depuis la plaine indo-gangétique jusqu'au cap Comorin. C’est dans ces régions héritières du passé dravidien, demeurées rétives à l’islamisation que se révèle une Inde autre que celle des confins himalayens, des guerriers radjpoutes ou des pèlerins réunis à Bénarès sur les rives du Gange. Non loin de Bombay, l’île d’Elephanta et son célèbre sanctuaire shivaïte plongent d’emblée le visiteur au coeur de la tradition hindouiste mais Goa la portugaise et ses églises rappellent que la côte malabare fut aussi le lieu d’atterrage des premières caravelles portugaises.

mumbai

Après la ville coloniale et ses nombreuses églises, qui témoignent de ce que fut, dès le XVIe siècle, la vitalité des missions catholiques sur ces terres orientales, le site d’Ahiole, célèbre pour son temple de Durga, renvoie à l’époque des Chalukya qui régnèrent sur le Dekkan du IVe au VIIIe siècle de notre ère. Non loin de là, le décor des grottes de Badami témoigne de la coexistence entre croyances hindoues, bouddhistes et jaînistes. Les ruines de Hampi permettent d’imaginer ce que fut la capitale du royaume hindou de Vijayanagar qui, à la fin de notre Moyen Age, résista farouchement aux tentatives de conquête du Dekkan par les princes musulmans du nord. C’est ensuite au coeur du Karnataka, à Halebid, que le temple d’Hoysalehwara dédié à Shiva et à son épouse Parvati présente une foisonnante décoration figurant les épisodes marquants des deux grandes épopées indiennes que sont le Ramayana et le Mahabharata.

hampi

Mysore et la forteresse voisine de Srirangapatnam donnent pour leur part l’occasion d’un retour vers la fin du XVIIe siècle, quand Tippoo Sahib opposait une ultime résistance aux colonisateurs britanniques. Madras, où les Anglais installèrent au XVIIe siècle leur premier comptoir, conserve, avec son église Saint Thomas le souvenir de la présence portugaise mais le temple de Kapalishwara et la collection de bronzes chola du Pantheon Museum expriment en ces lieux l’originalité de la culture tamoule. C’est non loin de là que s’élève Kanchipuram, l’une des sept villes saintes de l’hindouisme, ancienne capitale des Pallava.

minakshi

Ses sanctuaires et leur exceptionnel programme iconographique permettent une approche très complète de la mythologie hindoue alors que le Temple du Rivage de Mahabalipuram et le gigantesque relief figurant l’ascèse d’Arjuna, également connu sous le nom de la Descente du Gange, nous révèlent l’altérité absolue que constitue, pour le voyageur occidental, cet « autre Orient » d’Asie du sud. Pondichéry, l’un des « cinq comptoirs » bien oubliés aujourd’hui, renvoie à ce que fut la présence française en Inde alors que la civilisation traditionnelle demeure présente à Chidambaram et surtout à Tanjore, ancienne capitale du royaume chola, môle de résistance face à l’expansionnisme de l’Islam indien. Au coeur du pays tamoul, Madurai demeure, avec son superbe temple de Minakshi-Sundareshvara, l’un des hauts lieux de la foi hindouiste. Il est enfin possible de retrouver à Cochin, à travers l’église Saint François où fut déposée la dépouille de Vasco de Gama, la présence portugaise en Inde, témoignage de la première mondialisation contemporaine du XVIe siècle des grands découvreurs.

Les séjours Clio

Circuit en Inde du Nord - 15 jours - IN 31
Grand circuit en Inde du Nord et au Népal - 18 jours - IN 32
Circuit en Inde du Sud - 15 jours - IN 33
Grand circuit en Inde du Sud - 22 jours - IN 34
Le Ladakh, monastères entre ciel et terre - 10 jours - IN 35
Trésors du Rajasthan - 15 jours - IN 36
Sikkim et Bhoutan : Royaumes de l'Himalaya - 15 jours - IN 39
Le Rajasthan à l'occasion du festival de la pleine lune à Jodhpur - 15 jours - IN 50
Sikkim et Bhoutan à l'occasion du festival de Paro - 16 jours - IN 56
Le Rajasthan à l'occasion de la foire de Pushkar - 20 jours - IN 57
Tibet : le toit du monde - 14 jours - TN 40
L'Inde du Nord à l'occasion du festival de Khajuraho - 15 jours - IN 58
Au fil du Brahmapoutre, découverte de l'Assam - 14 jours - IN 60
Joyaux de l'Inde du Sud avec Monique Meunier - 18 jours - IN 91
Joyaux du coeur de l'Inde - 17 jours - IN 42
Sikkim et Bhoutan à l'occasion des festivals de Timphu et de Wangdiphodrang - 16 jours - IN 61
Rajasthan et Gujarat à l’occasion du festival jain de Mahaveerji : des passeurs de gué à la civilisation de l’Indus - 15 jours - IN 94
Trésors du Rajasthan à l'occasion de la foire de Pushkar - 15 jours - IN 44

Pour en savoir plus
Site Internet de Clio