Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique des livres sur l'économie de l'IndeDans le cortège des idées préconçues qui circulent avec une vélocité stupéfiante, celles qui entourent les pauvres et l'état de pauvreté sont en pole position. Pour démonter cela avec une argumentation solide issue d'une incomparable expérience de terrain, ATD Quart Monde propose un ouvrage qui en dit long sur ses ambitions : En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté. A lire d'urgence !...

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvretéMarre d'entendre dire que les pauvres sont des profiteurs et des assistés ? Un livre de poche, militant, vendu à 5 € démonte point par point, chiffres et documents officiels à l'appui, 88 lieux communs véhiculés sur les pauvres et la pauvreté, la fraude aux aides sociales, l'immigration, etc.

Plus la crise économique et sociale s’accentue, plus les idées reçues sur les pauvres se répandent. Plus cette crise est présentée comme une catastrophe naturelle, plus ils sont convoqués au tribunal de l’opinion publique : s’ils sont pauvres, ce serait "de leur faute". "S’ils sont à la rue, c’est qu’ils l’ont choisi. "S’ils font des enfants, c’est pour les allocations familiales." "Ce sont des assistés qui coûtent cher à la société." "D’ailleurs, s’ils voulaient vraiment chercher du travail, ils en trouveraient." "De toute manière, on gagne plus au RSA qu’avec le SMIC." "Ils perçoivent des allocations alors qu’ils élèvent mal leurs enfants." Dans ce flot de discours, les étrangers sont particulièrement visés : "Ils peuvent profiter facilement des minima sociaux qu’ils perçoivent dans leur pays."

Ce livre répond point par point à plus de 80 de ces idées reçues sur la pauvreté. Alors que l’on accuse les pauvres d’être des assistés et des fraudeurs, il révèle par exemple que le montant des aides sociales non réclamées par ceux qui y ont droit s’élève à plus de onze milliards d’euros par an !

Accessible à un grand public, cet ouvrage défait la chape de plomb du fatalisme. Il invite à briser les murs de l’apartheid social qui s’est instauré en France et à vivre une rencontre libératrice : sortir des préjugés où les uns sont bons et les autres mauvais, se connaître au lieu de s’ignorer pour inventer ensemble une société où la misère n’aura plus droit de cité. Il intéressera tous les citoyens curieux de comprendre les grandes questions qui agitent nos sociétés, au-delà des apparences et des discours faciles.

Ce livre est l'aboutissement d'une campagne contre les idées reçues sur les pauvres lancée en 2012 au moment de la présidentielle. Depuis, cet argumentaire a touché plus de 2 millions de personnes et beaucoup ont demandé un outil plus exhaustif.

Plus de 25 partenaires soutiennent le livre (syndicats, associations, institutions) parmi lesquels la CGT, CFDT, FO, FSU, Centres Sociaux, Apprentis d'Auteuil, Emmaüs, La Cimade, Secours Catholique, CNAPE, MRAP.

Une souscription en ligne a permis de collecter plus de 5000 € pour rendre cet outil accessible au plus grand nombre à un prix de 5 €. Les noms des 200 premiers internautes ayant participé figurent sur la couverture du livre.

Titre : En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté

Titre : En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté
Auteur : Marie-France Zimmer, Jean-Christophe Sarrot, Bruno Tardieu

Éditeur : Éditions de l'Atelier & Éditions Quart Monde
Date de parution : 12 septembre 2013
Format : 192 pages - Broché
ISBN 13 : 978-2708242296
Prix public : 5€

A commander sans attendre sur www.editionsquartmonde.org