Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique Art de l'IndeRabindranath Tagore est surtout connu comme romancier, dramaturge, compositeur et prix Nobel de littérature en 1913. Il fut aussi vers la fin de sa vie un peintre au talent étonnant dont le le Petit Palais va faire découvrir au public, du 27 janvier au 11 mars, environ 85 de ses peintures sur papier, et ce, un an seulement après les célébrations du 150e anniversaire de sa naissance...


L’exposition du Petit Palais présente 98 de ses peintures et dessins de 1928 à 1939 : animaux fantastiques, visages peints avec tendresse, paysages, scènes d’autant plus énigmatiques qu'elles n'ont pas de titre. Fantasques et imprévus, les thèmes abordés dans l'exposition plongent le visiteur dans les sources de son inspiration. L'artiste nous dévoile une histoire narrative, un langage visuel poétique et musical, des portraits empreints de mystères, des paysages aux couleurs chatoyantes.

 

Rabindranath Tagore au Petit Palais

Rabindranath Tagore (1861-1941), auteur de l’hymne national de l’Inde mais aussi du Bangladesh, est également célèbre pour être le premier écrivain non occidental à se voir décerner le prix Nobel de littérature en 1913. Sa personnalité revêt des domaines d’expression multiples (littérature, créations théâtrales et musicales), mais ce n’est que tardivement, à l'âge de 67 ans, qu'il découvre la peinture. A travers ses peintures sur papier, Rabindranath Tagore exprime de façon personnelle, presque émotionnelle, les visions du monde qui l’entoure. C’est sa "dernière moisson" créative, visions nées des ratures dont il envahissait parfois les pages de ses manuscrits pour en faire de véritables enluminures.

Rabindranath Tagore réalisa ainsi plus de 2500 peintures et dessins qui se caractérisent par une très grande originalité, liberté d’expression sans référence à aucune école même si on a pu, pour certains d’entre eux, les rapprocher des expressionnismes européens. La spontanéité de ce mode d’expression sans mot et la place qu’il occupe dans l’ensemble de sa création renvoient également au rôle dévolu à la création graphique dans l’œuvre de Victor Hugo. Eclectique, foisonnante, multiple, son œuvre constitue un lien artistique vital entre l’Inde et le reste du monde : par ses peintures inspirées d'un profond humanisme, Tagore s’adresse au monde entier et inspire encore aujourd’hui les artistes les plus modernes d’Inde.

L’exposition du Petit Palais

Cette exposition, organisée dans le cadre du 150ème anniversaire de la naissance de Rabindranath Tagore a d’abord été présentée au Musée d’art asiatique de Berlin (septembre-octobre 2011) puis au Musée Jan van der Togt à Amstelveen, près d’Amsterdam (novembre 2011-janvier 2012). Après le Petit Palais (27 janvier, 11 mars 2012), elle sera accueillie par la Galerie nationale d’art moderne et contemporain de Rome (avril-mai 2012). Elle est constituée de 98 peintures et dessins sur papier datés de 1928 à 1939 prêtés par la Galerie nationale d’art moderne de New Delhi et le musée de l’université Visva Bharati de Santiniketan.

Rabindranath Tagore au Petit Palais

 

Son activité de peintre ne s’étant déroulée que sur une assez courte durée, il est assez difficile d’y distinguer des périodes bien délimitées. Ce sont donc davantage les thèmes qu’il a traités que la chronologie qui ont guidé la présentation. La compréhension de son œuvre plastique doit aussi se fonder sur la façon très particulière et très tardive dont elle apparut sur son chemin de créateur, déjà maître des mots mais aussi de la musique. Tagore fait partie du petit nombre d’écrivains qui, comme Victor Hugo, l’un des plus illustres, ont ressenti la nécessité de produire des images sans mot.

Née des rêveries graphiques qu’ont fait naître les ratures sur ses manuscrits, libre de tout apprentissage technique, sa peinture se caractérise surtout par sa spontanéité. Si Rabindranath Tagore en a parlé en des termes qui pouvaient s’appliquer à la peinture abstraite (rythme, combinaison de lignes et de couleurs) elle n’en donne pas moins à voir que des sujets toujours identifiables. Mais aucun d’eux n’est une représentation d’une exactitude observée directement. Sa peinture évoque la réalité plus qu’elle ne la représente. Trois grands domaines sont abordés par lui : la figure humaine, les animaux et le monde végétal (fleurs et paysages).

Il a plusieurs façons de traiter le premier de ces domaines : puissantes compositions quasi cubistes de personnages tout en lignes géométriques dans les années 1928-1930, personnages réunis dans des scènes d’autant plus mystérieuses qu’il s’est bien gardé de leur donner des titres, visages très nombreux représentés parfois de façon très réaliste, mais qui ne peuvent être considérés comme des portraits. Ils sont exécutés selon une grande variété de techniques allant de la peinture au dessin. Les animaux qui sortent de sa plume ou de son pinceau représentent des variantes ornementales d’animaux réels. L’éléphant dressé, aux lignes droites très dynamiques, est une image frappante. Les oiseaux, au contraire, sont traités tout en courbes et dans une grande subtilité de couleurs.

Les paysages, plutôt sombres et envahis d’arbres, ont quelque chose d’occidental dans leur composition. On ne les retrouve pas dans ses romans où le ciel et les grands espaces sont ce qu’on en retient. Nous touchons là à la complexité et à la richesse de l’art pictural de Tagore qui, dans une part de son œuvre conserve de l’art indien la sinuosité de la ligne, le raffinement de la couleur et le caractère fantastique et dans une autre part (dans certains visages, dans ses paysages et dans le style moderniste de ses compositions géométriques) se montre imprégné de l’art occidental auquel il était sensibilisé après plusieurs voyages en Europe.

Quant à son rapport à la modernité, il est intéressant de mentionner un fait peu connu de l’histoire de l’art du XXème siècle : l’organisation à Calcutta, en 1922, d’une exposition du Bauhaus grâce une professeure autrichienne amie de Johannes Itten, Stella Kramrisch, alors invitée à Santiniketan. Les analystes de l’oeuvre plastique de Tagore en ont aussi souvent fait le rapprochement avec l’expressionnisme européen.

Liens utiles
Biographie de Rabindranath Tagore
Rabindranth Tagore au Petit Palais

Quand ?

Du vendredi 27 janvier au dimanche 11 mars 2012
Du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi  jusqu'à 20h.
Fermé le lundi et les jours fériés.

Combien ?
Plein tarif 6€

Où ?
Petit Palais
2 avenue Winston Churchill - 75008 Paris
Métro Champs-ÉLysées Clemenceau