Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique cuisine de l'IndeAlors que nous nous promenions, Agathe et moi, dans ce quartier bigarré qu'on appelle la Chapelle, il nous pris l'idée folle, que dis-je, insensée, d'entrer dans l'un des estaminets, bordant la route nationale, et tenus par des indigènes d'un continent lointain qu'on appelle l'Hindoustan...


Alors que nous peinions à trouver nos marques dans ce lieu étonnant, le tavernier nous accosta sans ménagement : "vous voulez carte ou plat du jour ?". Je sentais Agathe et Colophane, notre bichon maltais, proches de l'évanouissement, il fallait que je prenne une initiative hardie : "et que nous recommandez-vous tavernier ?". Je vis passer une étincelle dans l'œil rougeoyant de cet exotique aubergiste : "Allez je vous mets deux Rasam pour commencer, fait du bien quand fait pas chaud".

Je me senti défaillir et la main d'Agathe pressant mon bras me fit percevoir l'étendu de notre folie. Nous étions là, tout trois, dans un estaminet indien, loin de la civilisation et nous allions devoir tenter l'expérience culinaire la plus intrépide de notre existence. "Comment allons-nous nous sortir de cette expérience ? Agathe me pardonnera-t-elle ?" furent quelques unes des questions qui me traversèrent l'esprit lorsque deux bols fumants nous furent apportés par le valet de salle.

Le Rasam était là et nous n'osions nous regarder. Dans un silence quasi religieux, bruissant des jappements de notre bichon affamé, nous nous lançâmes dans la dégustation de ce potage étrange et... "Diantre !" m'exclamais-je, "que ce sacré consommé me plaît !". Agathe se tourna effarée et se joignit à mon enthousiasme : "Mais oui mon Aimé ! Ce velouté des îles est succulent ! Il a un je-ne-sais-quoi de totalement fou qui me rend... folle !". Aaahhh la belle découverte. Nous qui avions goûté les mets les plus raffinés dans les demeures les plus exquises, nous nous pâmions en cœur et sans pudeur pour une soupe à deux euros venue, l'apprendrais-je plus tard, de la lointaine Tamoulie...

Nous devions rapporter cette trouvaille dans nos terres et la faire partager à nos gens ! Agathe en fût d'accord et le cria haut et fort "Rasam un jour, Rasam toujours !"

Un rasam de l'Inde en deux minutes
De marque Aachi ou Gits, le rasam en poudre ne nécessite que quelques ingrédients supplémentaires pour ressembler à un vrai !

C'est ainsi qu'après moult recherches en territoires inconnus, nous parvînmes à découvrir le secret du Rasam facile qui nécessitait, d'un côté, une poudre magique, vendue sous différentes marques à des prix dérisoires et quelques ingrédients dont voici la liste
:

- Feuilles de curry fraîches
- Graines de moutarde
- Piments secs ou frais (à doser selon votre goût)
- Tomates pelées (fraîches ou en conserve)
 

Un rasam de l'Inde en deux minutes
Graines de moutarde, feuilles de curry et piments revenus dans l'huile seront ajoutés au rasam préparé séparément

Pour arriver à l'extase gustative voici comment il faut s'y prendre sans se méprendre :

Faites revenir dans de l'huile de tournesol des graines de moutarde, des feuilles de curry et des piments secs ou frais. D'un autre côté, préparez le Rasam comme indiqué sur la boîte de rasam en poudre (la proportion liquide/poudre varie d'une marque à l'autre). Une fois prêt, Mélangez le tout (soupe + préparation graines, carri, piments) et ajoutez-y des morceaux de tomates pelées. Laissez cuire encore une dizaine de minutes et servez en ajoutant, selon votre goût, du ghee (beurre clarifié), de l'ail ou de la coriandre fraîche. Voilà c'est prêt !

Un rasam de l'Inde en deux minutes
Un beau rasam bien mousseux et acidulé avec ses vrais morceaux de tomates et ses graines de moutarde qui craquent sous la dent !

Agathe, Colophane et moi-même, Baron Aimé de la Craime sur Téplai, vous souhaitons un bonne appétit en ces temps de disette et comme le dit Agathe avec sa pointe d'humour habituelle : "Aimé ! Où avez-vous mis le nadou ?" qui signifie en langage plébéien, que je parle aussi couramment, "Aimé, où t'as mis le nadou ?"...

La rasam est, comme vous l'avez certainement compris à la lecture de cet incroyable récit de voyage, une soupe originaire du Tamil Nadu. Sa composition est assez simple et il se distingue du sambar, autre soupe emblématique de l'État du sud de l'Inde, par l'emploi de la tomate plutôt que du tamarin pour lui donner un goût acidulé. Le rasam original est composé de lentilles (indispensable pour qu'il soit bien digéré), de tomates, d'ail, d'oignon, de graines de coriandre, de graines de moutarde, de feuilles de curry, de gingembre et de nombreuses épices dont curcuma, cumin, fenugrec, ase fétide (asafoetida) et poivre noir. Les versions lyophilisées, que l'on trouve dans toutes les boutiques indiennes d'alimentation, sont très proches de la version cuisinée et leur prix très modique permet d'organiser des repas indiens originaux à très bon prix. Merci donc au Baron et à sa chère épouse, pour leur contribution à l'essor du bon goût culinaire...