Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Public Sénat vient de mettre en ligne une quantité assez impressionnante de débats et de reportages dont l'excellente série Et si on partait.... Nous vous proposons celle qui concerne l'Inde où un jeune couple prépare son premier séjour avec les conseils avisés de Didier Sandman, Ysé Tardan-Masquelier, Vaiju Naravane, Mira Kamdar et Vijay Singh.

J'y ai rencontré ... chut !
Le plus fervent disciple de la lumière
Contrairement au soleil
Je crois que c'est lui qui tourne autour de la terre
Pour annoncer qu'il n'y a pas de mystère
La vérité est terre à terre.
Comment vous la décliner dans la langue de Baudelaire ?

lejournaldepersonne.com/2011/01/mon-voyage-en-inde

Rubrique conseils pour voyager en IndePassionnante émission proposée par Public Sénat, elle convie quelques uns des meilleurs spécialistes pour nous donner une vision plus objective de ce que représente un voyage en Inde aujourd'hui. Participants : Morgane et Nicolas, les voyageurs, Didier Sandman, voyagiste La Route des Indes, Ysé Masquelier, historienne des religions, Vaiju Naravane, journaliste, Mira Kamdar, directrice de recherche au World Policy Institute (NYS), Vijay Singh, cinéaste et écrivain. Présentée par Caroline Delage.

Recommandation n°08-01
relative aux contrats de fourniture de voyages proposés sur Internet

(BOCCRF du 23/04/2008)

La Commission des clauses abusives,

Vu la convention de Varsovie du 12 octobre 1929 pour l’unification de certaines règles relatives au transport aérien international ;
Vu la convention de Montréal du 28 mai 1999 pour l’unification de certaines règles relatives au transport aérien international ;
Vu le règlement européen n°261/2004 du 11 février 2004 ;
Vu les articles 1369-1 à 1369-6 du Code civil ;
Vu les dispositions du Code de la consommation et notamment les articles L. 121-16 à L. 121-20-4, L. 132-1 à L. 132-5 et L. 133-2 ainsi que les articles R. 121-1 à 121-2, R. 132-1 et R.132-2 ;
Vu les dispositions du Code du tourisme et notamment les articles L. 211-1 à L. 211-18 et R. 211-1 à R. 211-19 ;
Vu les articles 42 et suivants du Nouveau Code de procédure civile ;
Vu la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique ;

Entendu les représentants des professionnels concernés ;

Considérant que le consommateur bénéficie de différentes offres de voyage par le biais d’Internet ; que les sites concernés proposent soit la fourniture de forfaits touristiques, soit la fourniture des prestations isolées ;

Considérant que les conditions générales de vente proposées aux consommateurs par, comportent des clauses communes à ces deux types d’offres et des clauses qui leurs sont spécifiques ;

Considérant que ces documents contractuels contiennent des clauses dont le caractère abusif au sens de l'article L. 132-1 du Code de la consommation peut être relevé ;

I. Sur les clauses communes à l’ensemble des prestations de voyages

A. Sur la formation du contrat

1. Considérant que plusieurs conditions générales de vente prévoient que les consommateurs sont engagés par leur commande alors que les professionnels ont la possibilité de l’accepter ou de la refuser dans un délai excessif au regard des besoins du consommateur, que dans cette mesure ces clauses créent un déséquilibre au détriment du consommateur ;

B. Sur la responsabilité du fournisseur de voyage par Internet
2. Considérant que de nombreuses conditions générales de vente indiquent que les photographies, les illustrations et le descriptif des voyages ne peuvent engager la responsabilité du professionnel, que s’agissant d’éléments de nature à déterminer le consentement du consommateur ce type de clause crée un déséquilibre significatif à son détriment, en exonérant le professionnel de sa responsabilité à cet égard ;
3. Considérant que certains contrats présentent l’exploitant du site Internet comme un simple mandataire du prestataire final, sans d’ailleurs préciser l’identité de son mandant, alors que les articles L. 211-17 du Code du tourisme et L. 121-20-3 du Code de la consommation ont prévu une responsabilité de plein droit de celui-ci, que de telles stipulations qui tendent à l’exonérer de sa propre responsabilité de fournisseur sur Internet et/ou de fournisseurs de voyages à forfait sont abusives ;

C. Sur les cas d’exonération de responsabilité
4. Considérant que certaines clauses énumèrent des cas d’exonération de responsabilité autres que ceux prévus aux articles L. 211-17 du Code du tourisme et L. 121-20-3 du Code de la consommation ; qu’elles tendent ainsi à limiter les possibilités d’indemnisation des consommateurs ce qui leur confère un caractère abusif ;
5. Considérant que certaines clauses donnent à la force majeure une définition plus large que celle retenue par la jurisprudence ; qu’en ce qu’elles tendent à limiter la responsabilité de plein droit des professionnels elles créent un déséquilibre significatif au détriment du consommateur ;
6. Considérant que certains contrats de voyage proposés par Internet comportent une clause laissant croire au consommateur qu’en cas d’annulation du voyage due à la force majeure il devra, d’une part payer des frais indéterminés, d’autre part qu’il ne pourra bénéficier d’aucun remboursement, alors même que la force majeure est stipulée exonérer le professionnel de sa responsabilité ;
7. Considérant que certaines conditions générales mentionnent la faculté d’annulation sans frais pour le professionnel dans le cas de force majeure ou d’un risque pour la sécurité des voyageurs, sans prévoir la même faculté pour le consommateur dans des circonstances identiques ; qu’en l’absence de réciprocité cette clause crée un déséquilibre significatif au détriment du consommateur ;

D. Sur l’exécution du contrat
8. Considérant que des sites de fournisseurs de voyage par Internet précisent que le non embarquement sur le vol aller entraîne automatiquement l’annulation du vol retour sans possibilité d’indemnisation pour le consommateur, quand bien même l’ensemble des prestations a été payé par celui-ci ; que cette clause crée un déséquilibre significatif dans le contrat lorsque le consommateur néanmoins parvenu par ses propres moyens à la destination convenue souhaite bénéficier du reste des prestations ;
9. Considérant que la majorité des conditions générales des sites de voyage en ligne prévoit que le nom de l’aéroport d’arrivée ou de départ quand une ville en contient plusieurs est donné à titre indicatif et que dans le cas d’un changement d’aéroport, les frais engendrés par celui-ci sont à la charge du consommateur ; que ces clauses en ce qu’elles sont de nature à engendrer des frais supplémentaires et des difficultés matérielles pour le consommateur, créent un déséquilibre significatif dans le contrat au détriment du consommateur ;
10. Considérant que certaines clauses prévoient que « les compagnies aériennes se réservent le droit en cas de faits indépendants de leur volonté ou de contraintes techniques d’acheminer la clientèle par tout mode de transport de leur choix avec une diligence raisonnable sans qu’aucun dédommagement ne puisse être revendiqué » ; alors que les articles L. 211-17 du Code du tourisme et L. 121-20-3 du Code de la consommation prévoient une responsabilité de plein droit du voyagiste, hors les cas de force majeure, fait insurmontable et imprévisible d’un tiers au contrat ou fait du consommateur ; que la modification du mode de transport peut avoir des conséquences importantes en terme de retard et de confort pour le consommateur, que ces clauses en ce qu’elles empêchent l’indemnisation du préjudice subi par celui-ci créent un déséquilibre significatif dans le contrat ;
11. Considérant que la quasi-totalité des professionnels prévoit concernant les retards dans le cadre d’un transport aérien, que leur responsabilité ne peut pas être engagée ou que le consommateur sera indemnisé sur une base forfaitaire ne prenant pas en compte ses frais réels et uniquement si le retard est supérieur à 48h ; que les conventions internationales de Varsovie et de Montréal indiquent que le transporteur est responsable du dommage résultat d’un retard à moins de prouver que lui et ses préposés ont pris toutes les mesures nécessaires pour éviter le dommage ou qu’il leur était impossible de les prendre ; que le règlement européen n° 261/2004 du 11 février 2004 impose, aux compagnies aériennes, une prise en charge du consommateur dont le vol sera retardé ; que les articles L. 211-17 du Code du tourisme et L. 121-20-3 du Code de la consommation prévoient une responsabilité de plein droit du professionnel ; que dans la mesure où les retards aériens peuvent avoir des conséquences importantes pour les consommateurs, les clauses limitant la responsabilité des professionnels au delà des limites imposées aux compagnies aériennes par les conventions internationales créent un déséquilibre significatif dans le contrat ;

E. Sur la compétence territoriale des tribunaux
12. Considérant que plusieurs clauses font attribution de compétence à des tribunaux territorialement déterminés ; que de telles clauses sont illicites, que maintenues dans les contrats, ces clauses sont abusives ;

II. Sur clauses spécifiques aux forfaits touristiques

A. Sur les majorations de prix et les frais supplémentaires
13. Considérant que certaines clauses prévoient que le prix d’un forfait touristique pourra être majoré moins de 30 jours avant le départ contrairement aux dispositions de l’article L. 211-13 du Code du tourisme qui impose des conditions strictes aux possibilités de modification du prix après la conclusion d’un contrat de forfait touristique et interdit une modification à la hausse dans les trente jours qui précèdent la date de départ prévue ; ces clauses sont illicites et maintenues dans un contrat elles sont abusives ;
14. Considérant que certaines clauses laissent des frais à la charge du consommateur qui entend résilier le contrat de forfait touristique après notification par le professionnel d’une augmentation significative du prix, lorsque la demande de résiliation intervient « moins de trente jours avant le départ » ; que ces clauses créent un déséquilibre significatif au détriment du consommateur lorsque ce dernier avisé du changement de prix par le professionnel, à l’extrême limite du délai légal en deçà duquel le prix ne peut plus faire l’objet d’une majoration, se trouve dans l’impossibilité de résilier le contrat dans le délai qui lui est contractuellement imparti pour le faire sans frais ;

B. Sur les obligations du professionnel
15. Considérant que des conditions générales indiquent qu’il appartient au consommateur de se renseigner sur les formalités administratives et / ou sanitaires à accomplir pour le franchissement des frontières et que le professionnel ne sera tenu d’aucune obligation de remboursement en cas d’impossibilité d’un tel franchissement ; dans la mesure où ces clauses pourraient laisser croire que le professionnel n’est tenu d’aucune obligation d’information à cet égard, de telles clauses sont de nature à créer un déséquilibre entre les droits et obligations des parties ;
16. Considérant que certains contrats indiquent que le voyage à forfait ne sera pas cessible alors que les articles L. 211-12 et R. 211-9 du Code du tourisme prévoient la faculté pour le consommateur de céder son contrat sous certaines conditions ; que cette clause est abusive en ce qu’elle prive le consommateur du droit qui lui est reconnu ;

C. Sur l’exécution du contrat
17. Considérant qu’une clause d’un site Internet de fourniture de voyage prévoit qu’en cas d’insuffisance de passagers au départ ou au retour d’une même ville l’organisateur se réserve le droit de regrouper sur une même ville de départ et/ou de retour les passagers d’autres villes ; que les frais d’acheminement vers cette ville de regroupement sont laissés à la charge des participants ; cette clause en ce qu’elle met à la charge du consommateur des frais supplémentaires consécutifs à une décision unilatérale de l’organisateur, crée un déséquilibre significatif au détriment du consommateur ;
18. Considérant que certaines conditions générales de vente indiquent que les horaires des trajets peuvent conduire l’organisateur à écourter la première et la dernière journée ainsi qu’à annuler des repas prévus au programme et qu’aucun remboursement ne pourra avoir lieu ; que l’article R. 132-2 du Code de la consommation interdit, dans les contrats conclus entre professionnels et non-professionnels ou consommateurs, la clause ayant pour objet ou pour effet de réserver au professionnel le droit de modifier unilatéralement les caractéristiques du bien à livrer ou du service à rendre ; cette clause est illicite, et maintenue dans un contrat elle est abusive ;
19. Considérant que certaines clauses prévoient que des activités ou des excursions pourront être annulées quand les circonstances l’imposent, dans le cas de séjours hors saisons ou lorsque le nombre de participants requis pour la réalisation de l’activité n’est pas atteint, sans que ces modifications puissent donner lieu à indemnité, alors que le voyagiste est tenu à une responsabilité de plein droit et que les articles L. 211-16 et R. 211-13 du Code du tourisme prévoient qu’en cas d’impossibilité d’exécution d’un élément essentiel du contrat des prestations de remplacement doivent être proposées au consommateur et que les frais supplémentaires seront à la charge du professionnel ; ces clauses sont abusives en ce qu’elles empêchent le consommateur de faire valoir ses droits en cas de préjudice lié à l’annulation d’éléments essentiels du contrat ou à l’impossibilité pour l’organisateur de fournir une part prépondérante des services prévus au contrat ;

D. Sur les annulations
20. Considérant que certains contrats donnent au professionnel la possibilité d’informer le consommateur de l’annulation du forfait touristique d’un week-end pour insuffisance de participants moins de 21 jours avant le départ ; alors que l’article R. 211-6 du Code du tourisme énonce que quand le professionnel subordonne la réalisation du voyage à un nombre minimal de participants, le consommateur doit en être informé et l’annulation ne peut pas avoir lieu pendant les 21 jours précédant le départ ; cette clause est illicite et maintenue dans un contrat elle est abusive ;

E. Sur les réclamations
21. Considérant que certaines clauses subordonnent la recevabilité de la réclamation du consommateur à la production d’une « attestation de prestation non fournie » ou à un formalisme excessif et incompatible avec la situation concrète du voyageur ; que de telles clauses créent un déséquilibre significatif au détriment du consommateur en ce qu’elles sont de nature à faire obstacle à l’exercice de son droit ;

Recommande que soient supprimées des contrats les clauses ayant pour objet de :
1. permettre au professionnel d’accepter ou de refuser la commande dans un délai excessif ;
2. rendre inopposables au professionnel les informations et documents publicitaires portés à la connaissance du consommateur, dès lors que leur contenu est de nature à déterminer son consentement ;
3. présenter l’exploitant du site Internet de manière telle qu’elle laisse croire aux consommateurs que sa responsabilité de fournisseur sur Internet et/ou de fournisseurs de voyages à forfait ne peut être engagée ;
4. prévoir des conditions exonératoires à la responsabilité de plein droit du professionnel autre que la force majeure, le fait du consommateur ou le fait imprévisible et insurmontable d’un tiers ;
5. écarter la responsabilité du professionnel par le moyen d’une définition de la force majeure plus large qu’en droit commun ;
6. laisser à la charge du consommateur les frais afférents à l’annulation du contrat due à la force majeure ;
7. laisser au professionnel la faculté d’annuler le contrat sans frais pour des raisons de force majeure ou de sécurité sans offrir la même possibilité au consommateur dans les mêmes circonstances ;
8. prévoir que le non-embarquement à l’aller entraîne automatiquement l’annulation du reste des prestations sans possibilité pour le consommateur d’en bénéficier alors même qu’il serait sur le lieu de leur exécution ;
9. faire assumer par le consommateur la prise en charge des conséquences d’un changement imprévu d’aéroport ;
10. prévoir que le changement de mode de transport ne pourra pas donner lieu à indemnisation du préjudice subi par le consommateur ;
11. limiter les indemnisations en deçà de ce que prévoient les conventions internationales applicables ;
12. déroger aux règles légales relatives à la compétence des juridictions ;
13. prévoir une possibilité de majoration du prix d’un forfait touristique pendant les trente jours qui précédent la date du départ ;
14. ne pas laisser au consommateur dans le cas d’une augmentation significative du prix un délai utile pour renoncer au contrat de voyage sans frais ;
15. laisser croire au consommateur que le professionnel n’est tenu d’aucune obligation d’information quant aux formalités administratives et sanitaires nécessaires aux franchissements des frontières ;
16. empêcher les cessions de contrat de forfait touristique quand bien même les conditions légales seraient remplies ;
17. ne pas prendre en charge les frais inhérents à un changement de ville de regroupement en cas d’insuffisance de participants sur une ville de départ et/ou d’arrivée contractuellement proposée ;
18. permettre au professionnel de limiter de manière unilatérale la portée de son engagement initial ;
19. prévoir que des éléments essentiels du contrat pourront être annulés ou qu’une part prépondérante des services prévus pourra ne pas être fournie, pour des raisons non exonératoires de responsabilité au sens du Code du tourisme, sans que le consommateur puisse exiger une indemnisation de son préjudice ;
20. permettre au professionnel d’informer le consommateur de l’annulation sans frais d’un voyage pour insuffisance de participants dans un délai inférieur à 21 jours avant le départ ;
21. faire obstacle au droit de réclamation du consommateur par un formalisme excessif ou inadapté.

Recommandation adoptée le 22 novembre 2007 sur le rapport de Mme Raphaëlle PETIT-MACUR

Lien complémentaire
Que Choisir

Rubrique tourisme et voyage en IndeAfin de vous permettre de mieux planifier votre séjour en Inde, nous avons regroupé en une seule page, les dates et lieux des fêtes et festivals qui auront lieu en Inde durant douze mois. Pour nous faire part de vos commentaires, corrections ou demandes d'insertion, merci d'utiliser l'espace commentaire situé plus bas...

Rubrique tourisme et voyage en IndePartir en Inde demande un minimum de préparation et la connaissance d'informations indispensables. De la vaccination au contenu des valises en passant par le décalage horaire et les problème de devises, nous avons tenté de faire le tour de la question de la manière la plus exhaustive possible pour que votre prochain séjour en Inde soit une réussite. Revue de détails...

 

Conduite & location de voitures en Inde

L'Inde n'est pas le meilleurs endroit pour s'initier à la conduite à gauche car la conduite y est anarchique et l'une des plus dangereuses au monde. Les risques les plus courants sont :

- Rétrécissements inattendues de chaussée (quatre voies qui deviennent une seule)
- Voie à sens unique devenant voie à sens alternés sans préavis
- Nombreux véhicules en très mauvais état (absence de phares, de clignotants, de ceintures, fumées d'échappement importantes, etc.)
- Animaux et piétons qui traversent sans regarder et ce, quelle que soit la vitesse du trafic (voir encadré plus bas)
- Camions surchargés sans éclairage (risque de perte de chargement ou de renversement)
- Ornières quelques fois profondes sur des voies même très rapides (attention essieux et roues !)
- Objets abandonnés sur les chaussées (parechocs cassés, animaux écrasés, etc.)
- Absence de signalisation (s'applique à de nombreux cas alors attention !)
- Non respect du code de la route (déboîtement sans clignotant, excès de vitesse, véhicules immobilisés sans warning, feux grillés, véhicules à contresens, etc.)
- Nez à nez avec des véhicules qui doublent en face sans tenir compte de votre présence.
- Klaxons à tout bout de champs
- Encombrements sans fin

Attention !
Par ailleurs, les risques de violences à l'encontre de conducteurs à la suite d'un accident corporel causé à un tiers indien ne sont pas exclus comme en témoignent les articles suivants :

Inde : un accident de la route cause des émeutes
La police d'Agra, dans le nord de l'Inde, a imposé un couvre-feu dans certains quartiers et conseillé aux touristes et aux habitants de ne pas sortir de chez eux à la suite d'émeutes causées par un accident de la route. Des émeutiers ont en effet mis le feu à une vingtaine de véhicules et bloqué un axe routier après la mort de quatre hommes heurtés par un camion
Info690 29 août 2007

Un médecin de Delhi battu à la suite d'un accrochage
Aman Rohdadi, un cardiologue du Shanti Mukund hospital, qui rentrait chez lui a malencontreusement percuté le véhicule de deux hommes qui l'ont, en retour, battu très violemment provocant ainsi de multiples contusions qui ont justifiées des soins hospitaliers.
ExpressIndia 18 août 2007

Alors que faire dans le cas où vous ou votre chauffeurs êtes à l'origine d'un accident ? On peut lire dans certains guides qu'il faut mieux fuir et se rendre dans le premier poste de police pour y revenir accompagné. Mais cette démarche, que l'on peut assimiler à un délit de fuite, peut aussi entraîner l'aggravation de l'état des éventuelles victimes auxquelles vous n'avez pas porté assistance... Cruelle dilemme en effet, que vous seul pourrez trancher en fonction des circonstances (degré de responsabilité, nombre de personnes en présence, proximité d'une zone urbanisée), Quoi qu'il en soit, c'est une raison supplémentaire pour prendre un chauffeur (voir plus bas) et lui demander avec fermeté de conduire prudemment. En cas, d'incident ou d'accident, vous lui laisserez ainsi l'initiative de prendre les décisions les plus raisonnables et éviter ainsi de vous exposer outre mesure.

Les Hijras au service de la prévention...


Un homme battu à mort par quatre ivrognes dans l'indifférence générale à la suite d'un accident de scooter (Coimbatore)
Headlines Todays juillet 2011

Les animaux qui arrivent d'on ne sait où, sont aussi de fréquentes causes d'accidents dont certains peuvent être très graves...

Adrien Brody a failli mourir en Inde

L'acteur de 34 ans révèle avoir été proche d’une collision mortelle avec une vache alors qu’il roulait sur une autoroute en Inde. "J’ai failli mourir. Je testais la vitesse de ma moto sur une autoroute en Inde, lorsqu’une vache a déboulé devant moi. J’ai freiné et je me suis rabattu sur la droite pour l’éviter. J’ai failli être coupé en deux par la barrière de sécurité. Je disais que j’étais proche d’une mort stupide", a-t-il confié
Peoplenet 21 novembre 2007

Les deux roues sont aussi considérés comme particulièrement dangeureux du fait de l'inconscience de leurs conducteurs.

Petite amie, téléphone et belle moto, le trio fatal sur les routes de l'Inde
"Plus de 110.000 personnes sont mortes sur les routes indiennes en 2011, soit quelque 300 décès chaque jour, selon les chiffres officiels, avec comme causes principales le mauvais état du réseau, la vitesse des véhicules et la conduite des automobilistes et cyclomotoristes."

Auto Addict novembre 2011

D'une façon générale, l'Inde est le pays ou la conduite est l'une des plus risquées au monde.

Conduire en Inde: "Bonne chance!"
L'auto-école "Bonne chance" de Bombay porte bien son nom: pour son patron, Sohail Kappadia, on ne peut effectivement s'en remettre qu'à la Fortune pour rester en vie sur les routes d'Inde, les plus meurtrières au monde.
AFP 17 octobre 2008


Vidéos

Conduite de jour

 

Conduite de nuit


Plus de vidéo de conduite en Inde


Permis de conduire international


Dans certains pays étrangers, le permis national n'est pas suffisant, il faut se munir d'un permis international.
Se renseigner auprès des services consulaires du pays concerné.
A noter : le permis national en cours de validité permet de circuler dans l'ensemble de pays de l'Union Européenne.

permis_international_carte.jpg
En rouge, les pays ou le permis de conduire international est recommandé


Se renseigner auprès des services consulaires du pays concerné.
A noter : le permis national en cours de validité permet de circuler dans l'ensemble de pays de l'Union Européenne.

Lieux d'obtention
- La préfecture ou la sous-préfecture du domicile,
- à Paris, à la préfecture du domicile.
- Attention : le service du permis international n'est pas assuré dans toutes les sous-préfectures. 
Se renseigner auprès de la sous-préfecture du domicile.

Pièces à fournir
- le permis national
- un justificatif d'identité
- deux photographies récentes et identiques
- prévoir éventuellement un justificatif de domicile (quittance, facture d'eau, d'électricité, bail...)

Procuration
- Ces formalités peuvent être accomplies par un tiers
- Il doit présenter en plus des pièces mentionnées ci-dessus
- une procuration établie sur papier libre l'autorisant à retirer le permis
- une pièce d'identité personnelle

permis_de_conduire_international

Coût
Gratuit

Délais d'obtention
Variable

Durée de validité
3 ans

Liens utiles pour conduire en Inde
Le Réseau routier Indien
Liste des sanctions en cas d'infraction au code de la route Indien

Loi Motor Vehicle Act 1988

Accès à l’Inde par la route

Attention : Tout voyageur souhaitant entrer en Inde avec son véhicule personnel doit être muni du "carnet de passage", délivré par l’Automobile Club, et devenu obligatoire depuis avril 2002. En l’absence de ce document, le voyageur devra rebrousser chemin, ou son véhicule sera retenu à la frontière et mis à la disposition des douanes au bout de deux mois.

Campagne de la Police de Bangalore "Dont talk while he is  driving"
Campagne de la Police de Bangalore "Dont talk while he is driving"
incite à ne pas discuter au téléphone avec les personnes qui conduisent


Humour : Les huits règles de la conduite en Inde
En Inde, sur la route, chacun fait sa loi et la respecte ! Aucun panneau ni limitation n'est respecté. Seules quelques règles décrites ici trouvent un écho approbateur dans l'inconscient conducteur de l'indien moyen...

Règle de la mort
"Si tu as peur de la mort, alors reste chez toi"
Règle de la priorité
C'est au conducteur qui fait le plus de bruit que revient le passage. Sur la route, celui qui arrive sur la route à priorité, tout comme celui qui vient de droite, de gauche ou qui est déjà au milieu."
Mantra du conducteur indien
"Ralentir est une faute, freiner est une erreur et s'arrêter une défaite. Chaque conducteur indien doit avoir un bon avertisseur, de bons freins et une bonne étoile !"
Règle de l'avertisseur sonore
"L'usage du klaxon est obligatoire et si tu n'en as pas alors crie !
Règle des accidents
"Ne t'arrête pas pour un accident, c'est le karma !"
Règle de la vitesse
"La limitation est visiblement ignorée. La signalisation est inutile et le trafic tend toujours à aller le plus vite possible."
Règle des ronds-points
"L'Inde ne connaît pas les ronds-points."
Règle du dépassement
"Chaque véhicule en mouvement est tenu de dépasser tout autre véhicule en mouvement même si c'est impossible."


Location de voiture avec chauffeur

L'idéal est sans conteste de prendre un chauffeur qui saura gérer les difficultés d'une circulation erratique et devra assumer toutes les difficultés qui se produiront (pannes, accrochages, etc.). Par contre, il n'est pas impossible que sa conduite vous effraye avec, par exemple, de brusques accélérations et des freinages au dernier moment, des pointes de vitesse scotché au véhicule précédent, etc.
Dans ce cas, soyez fermes et indiquez-lui, en répétant si besoin est, que vous n'entendez pas accepter une telle conduite. En général, et sauf accord particulier, le chauffeur reste dans le véhicule ou à proximité lorsque vous vous absentez.

Il existe deux types de chauffeurs. Ceux proposé par une société de location de voiture et dont le coût pour la période de location prévoit tous les à-côté et ceux, indépendants, que vous louerez pour une période donnée à une prix de journée ou un prix forfaitaire pour la période. Dans ce dernier cas, il faudra vous mettre d'accord sur le forfait logement et nourriture en tenant compte du fait que dans la plupart des hôtels moyen et haut de gamme un local est réservé pour l'hébergement des chauffeurs (driver's room). Renseignez-vous à l'accueil du dit hôtel, de préférence à l'avance afin d'éviter qu'il ne vous demande un dédommagement pour la nuit alors qu'il est logé gratuitement. Si votre hôtel n'a rien prévu pour les chauffeurs, il est courant que le chauffeur dorme dans le véhicule. Si vous tenez tout de même à ce qu'il dorme dans une chambre d'hôtel proposez-lui une somme forfaitaire avec laquel il se débrouillera (en général 200/300 roupies avec le dîner). Par ailleurs, si vous sentez que le courant passe bien et que le chauffeur est amical et respectueux, vous pouvez parfaitement le convier à vous accompagner pendant un ou plusieurs repas mais ne vous offusquez pas s'il refuse. Cela peut être de la timidité ou simplement l'envie d'être tranquille.

Publicité indienne contre la conduite en état d'ivresse
Publicité indienne contre la conduite en état d'ivresse qui,
comme partout ailleurs, est réprimée au delà de .3g/l de sang
 

Certains chauffeurs sont aussi connus pour avoir des accointances avec des commerçants qui les rétribuent sur les touristes amenés en fonction des achats qu'ils auront effectués. Ils auront donc une tendance très net à vous faire savoir qu'ils connaissent un endroit pour faire de bonnes affaires même si ce n'est pas forcément le cas.

A la fin de la mission, et si vous avez été satisfait de la prestation, pensez à donner un pourboire à votre chauffeur. La somme variera en fonction du temps passé, de sa disponibilité, de qualité de la conduite, de votre générosité, etc. Comptez entre 150 et 300Rs par jour.

Revue de presse

Sur la route, le cycliste vaut moins qu'une vache
11/11/13 - 20 Minutes
"Un ordre hiérarchique est strictement appliqué sur les routes indiennes: les camions, les voitures et puis les cyclistes, mieux considérés que les piétons, mais moins bien que l'animal sacré."

A Jaïpur en Inde, « le code de la route, ça n'existe pas » !
03/11/10 - Ouest France
"Quant à la circulation, n'en parlons pas. Le code de la route, ça n'existe pas. On conduit sans permis, on rencontre des vaches, des chevaux, des dromadaires, des pousse-pousse, et c'est la pagaille dans les carrefours."

Le pays le plus dangereux pour les automobilistes
08/06/10 - Cyberpress  & NY Times
"Le nombre de décès sur les routes a bondi de 40% au cours des cinq dernières années, pour atteindre 118 000 morts en 2008. À qui la faute? Aux mauvaises conditions routières, à la faiblesse de législation routière, à l'abondance de voitures et de camions et à la surabondance d'automobilistes n'ayant jamais suivi de leçons de conduite."


test_alcoolemie.jpgAttention aussi à ce que le chauffeur ne soit pas sous l'emprise d'une quelconque substance (alcool ou drogue). Comme partout ailleurs, la conduite en état d'ivresse est interdite et, outre le danger potentiel d'accident, le chauffeur contrevenant risquerait d'être imobilisé en cas de contrôle routier. Pour information, l'alcoolémie limite est fixée en Inde à .30g/l. En cas de doute, n'hésitez pas à demander au chauffeur de s'arrêter et joignez son employeur pour envisager une solution.

Lexique
Le chauffeur à l'air saoul : The driver looks drunk/intoxicated
Le chauffeur conduit bizarrement : The driver drives in a strange way
Je n'ai/nous n'avons plus confiance dans ce chauffeur : I/we don't trust this driver anymore
Remplacez notre chauffeur SVP : Please replace our driver!

Trouver un chauffeur

Si vous vous décidez pour une location sans chauffeur et désirez trouver le vôtre deux solutions s'offrent à vous. En parler à vos connaissances où l'hôtel où vous logez ou vous rendre dans un taxi stand ou il est très courant que des chauffeurs expérimentés attendent les clients. Les points à négocier sont : durée de la mission, secteurs visités (assurez-vous qu'il les connaisse), tarif par jour avec ou sans repas/hébergement.

Les phrases utiles

Moins vite SVP !
Anglais : Slow down please!
Hindi : dheere chalao (diré chalao)
Pendjabi : holly chalao car
Tamoul : Thayevouseidu medhouva selloungal

Ne collez pas les véhicules qui vous précèdent SVP !
Anglais : Please keep distance with other vehicles!
Hindi : doori rakhe (douri raké)
Pendjabi : faansla rakhe (fansla raké)
Tamoul : Thayevouseidu 'distance keep' panoungal!

Pouvons-nous nous arrêter SVP !
Anglais : Please, can we stop for a while please ?
Hindi : car rok de
Pendjabi : car rok do
Tamoul : Thayevouseidu car'e niroutividoungal

Pouvez-vous allumer l'air conditionné SVP ?
Anglais : Please, can you switch on the A/C (hey si)
Hindi : A/C chala de (hey si tchala dé)
Pendjabi : A/C chala do (hey si tchala do)
Tamoul : Thayevouseidu A/C 'ON' panaa moudiyamaa?

Pouvez-vous éteindre l'air conditionné SVP ?
Anglais : Please, can you switch off the A/C (hey si)
Hindi : A/C band kar de (hey si bandé kardé)
Pendjabi : A/C band kar do (hey si bandé kardo)
Tamoul : Thayevouseidu A/C 'OFF' panaa mudiyamaa?

Et bien sûr pour remercier le chauffeur:
Merci
Anglais : Thank you (cinq iou)
Hindi & Pendjabi : Choukria
Tamoul : Nandri

Nandri à SaSI pour sa traduction tamoule :)

Les plaques d'immatriculation en Inde

En france nous repérons l'origine des véhicule grâce au département qui figure sur leur plaque d'immatriculation. En Inde c'est encore plus précis puisqu'y figure l'état suivi du district.

Exemple Voiture immatriculée à Amritsar au Pendjab commence par PB-01

Pour avoir le détail des codes reportez-vous à http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_RTO_districts_in_India

A retenir !
En cas de problème se souvenir de ce code à défaut de l'immatriculation complète peut déjà aider à identifier le véhicule.

Liens utiles
Immatriculations en Inde
Liste des codes d'immatriculation (RTO) par état et district

Louer une voiture en Inde

La location de voiture est certainement la solution la plus adaptée à une plus grande indépendance vis à vis des transports en commun et offre une grande liberté. Les prix sont moindres qu'en France mais toujours les mêmes pièges à éviter : Pour commencer, veillez au type de franchises (waiver) proposée. Généralement elles concernent les accidents (Collision damage waiver), la responsabilité civile (liability insurance) ou le vol (theft protection). Pour quelques dollars supplémentaires, il est, à notre avis, indispensable de les racheter pour éviter le pire. Il peut être aussi possible de louer une voiture avec chauffeur ou de s'acquitter d'un supplément pour un conducteur supplémentaire et de fournir son propre chauffeur. C'est souvent la meilleure formule sous réserve de connaître un chauffeur réellement expérimenté.

Pensez à bien inspecter le véhicule et de faire annoter tout défaut sur le contrat de location. Assurez-vous en priorité que le klaxon fonctionne car nul ne peut conduire en Inde sans le recours intensif à son avertisseur ! Pour ce qui concerne l'air conditionné ou le chauffage, cela dépend des endroits et de la période. Renseignez-vous avant de louer le véhicule et assurez-vous que l'un et/ou l'autre fonctionne(nt) parfaitement avant de vous lancer sur le routes...

Agences location de voitures

Bangalore

Avis
Bangalore Airport - BLR
The Oberoi, 37-39 M.G. Road
Bangalore 560001 - India
Tél. 00 91 80 5583503
Ouvert 24h/24 7J/7

Avis
The Oberoi - BL3
37-39 M.G. Road
Bangalore 560001 - India
Tél. 00 91 08 5585858
Ouvert 24h/24  7J/7 sauf dimanche

Bombay

Avis
Bombay Airport - BOM
The Oberoi / Nariman Point
Bombay, 400021 - India
Tél. 00 91 22 2857419
Sun-Sat Open 24 hrs  
 
Avis
The Oberoi - MB3
Nariman Point
Mumbai 400021 - India
Tél. 00 91 22 2326418
Ouvert 24h/24 7J/7

Calcutta

Avis
Calcutta Airport - CCU
The Oberoi Grand, 15 Jawahar Lal Nehru Rd
Calcutta - India
Tél. 00 91 33 2492323
Ouvert 24h/24 7J/7
 
Avis
The Oberoi Grand - C2C
15 Jawahar Lal Nehru Road
Calcutta - India
Tél. 00 91 33 2492323
Ouvert 24h/24 7J/7

Chennai

Avis
Chennai Airport - MAA
The Trident, 1/24 G.S.T. Road
Chennai - India
Tél. 00 91 44 2340113
Ouvert 24h/24 7J/7
 
Avis
The Trident - IN8
1/24 G.S.T. Road
Chennai 600027 - India
Tél. 00 91 44 2344747
Ouvert 24h/24 7J/7 

Cochin

Avis
The Trident - C2I
Birstaw Road, Wellington Island
Cochin 682003 - India
Tél. 00 91 484 667172 
Tous les jours de 7h à 19h

Delhi

Car Rental Delhi
Kalka Travels
UG 20, 1st Floor, Palika Place,
Panchkuain Road
Red Colour Round Building, New Delhi 110001
Métro Rama Krishna Ashram Marg
00 91 981 802 0397 (24/24)
00 91 991 030 7252 (24/24)
00 91 (0)11 237 45286 (8h-20h)
www.carrentaldelhi.com
bobbythakur@carrentaldelhi.com ,
bobbythakur3@rediffmail.com
tourdelhi@yahoo.com

Avis
Delhi IGI Airport - DEL
Dr Zakir Hussain Marg ND 03
New Delhi 110003 - India
Tél. 00 91 11 23906259 
Ouvert 24h/24 7J/7 
 
Avis
New Delhi Downtown - DH5
The Oberoi, Dr Zakir Hussian Marg ND 03
New Delhi 110003 - India
Tél. 00 91 11 55397112
Ouvert 24h/24 7J/7

Hyderabad

Avis
Hyderabad - HY6
Hotel Marriott India, Tank Bund
Hyderabad 500080 - India
Tél. 00 91 40 275 3232
Ouvert 24h/24 7J/7

Jaipur

Avis
Rajvilas Hote - JP4
Goner Road
Jaipur 303012 - India
Tél. 00 91 141 640101
Tous les jours de 7h à 19h  

Avis
The Trident - JP5
Opposite Jal Mahal, Amber Fort Road
Jaipur 302002 - India
Tél. 00 91 141 631252
Tous les jours de 7h à 19h 

Rishikesh

Avis
Ananda Resort - R8K
Narinder Nagar
Rishikesh 249175 - India
Tél. 00 91 137 827500
Tous les jours de 8h à 20h  

Avis
Rishikesh - RI9
Narinde Nagar
Uttar Pradesh 682003 - India
Tél. 00 91 137 827500
Tous les jours de 8h à 20h 

Udaipur
 
Avis
The Trident - UP2
Mulla Talai, Haridasji Ki Magri
Udaipur 313001 - India
Tél. 00 91 294 432200
Tous les jours de 7h à 19h

Kerala

Malabardrive
Karipala House
Kunnukara Post
683524  Ernakulam Kerala
contact@malabardrive.com
www.malabardrive.com
Tél. (France) 06 15 33 37 85
Tél. (Inde) 00 91 94 47 21 74 15

Vidéos

Conduite de jour








Conduite de nuit



Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos