Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Né en 1938, Pandit Shiv Kumar Sharma, un musicien par excellence, un grand compositeur, un professeur et maître plein de compréhension, un citoyen sensible et éveillé, cette légende vivante est une vraie personnification des valeurs et de l’ethos Indien. Le monde de la musique lui sera redevable pour toujours de son incroyable contribution.

Le Santour, l’instrument folklorique de la vallée du Cachemire, doit son statut classique au Pandit Shiv Kumar Sharma. Au début du XXème siècle, le Santour - ou « Shata-Tantri Veena », ainsi qu’il était appelé dans le passé - était utilisé en tant qu’accompagnement d’un type spécifique de chant nommé « Sufiana Mausiqi ». Quand Pandit Uma Dutt Sharma, vocaliste renommé de Jammu et un disciple du Pt. Bade Ramdasji de Bénares le repéra, il fut immédiatement convaincu des potentialités de l’instrument. Après des travaux approfondis sur l’instrument, il accorda à son fils Shiv Kumar la responsabilité de l’imposer sur la scène des concerts. Le reste, comme ils le disent eux-même, est histoire. Quoiqu’il en soit, la route du succès fut loin d’être simple et douce. Après un certain ombre de retransmissions à la radio et de concerts locaux, c’est en 1955 qu’il apparut pour la première fois en public au niveau national. Ceci fut le point tournant de sa vie, où il reçut aussi bien applaudissements que critiques sévères de la part de la section la plus orthodoxe de l’audience et de la critique. Selon eux, le Santour n’était pas un instrument suffisamment complet pour que l’on puisse jouer dessus la musique classique. Au lieu que cela le rende amer et le décourage, il prit ces critiques comme un défi, ce qui correspondait parfaitement à son caractère typique. Après une recherche en profondeur, il fit d’importantes modifications sur cet instrument comptant une centaine de cordes, obtenant un nouvel arrangement chromatique et en augmentant la tessiture de l’instrument de façon à couvrir trois octaves pleines. À côtés de cela, il inventa une nouvelle technique de jeu qui lui permettait maintenant de soutenir et maintenir le son en continuité. Aujourd’hui le Santour est à égalité avec n’importe quel instrument classique, bien établi, non seulement dans l’Inde entière, mais à travers le globe.

Grâce à son génie créatif, Pt. Shivkumar Sharma a créé un nouveau genre de musique instrumentale. À travers une carrière de concertiste sur à peu près un demi-siècle, il a suscité des millions de nouveaux auditeurs et de fans de la musique classique Indienne. Ses concerts sont fait d’une telle riche combinaison de vaste connaissance et d’abondante créativité spontanée, de technique éblouissante, que toutes les catégories d’auditeurs se sentent enrichies. Ce n’est donc pas une surprise que ses concerts soient tant attendus par les connaisseurs, les étudiants en musique, les musiciens et les profanes de même. Il croit en l’immortalité de ce grand héritage de la musique classique Indienne et souhaite mettre tout en oeuvre de façon à ce que cela soit ainsi. Avec ce but dans l’esprit, il n’a de cesse de transmettre et communiquer sa connaissance à la nouvelle génération de musiciens. Sa conviction est si profonde, qu’en dépit d’aucune aide gouvernementale ou ’institution quelconque, il enseigne selon la tradition du Guru Shishya, sans faire payer le moindre sou à ses étudiants, lesquels viennent à lui de tous les coins de l’Inde, ainsi que de différentes parties du monde, comme le Japon, l’Allemagne, l’Australie et l’Amérique.

Tandis qu’il n’a jamais fait la moindre compromission sur la pureté de la musique, il a résulté de l’esprit ouvert de Pt. Shiv Kumar Sharma certains des albums innovatifs et expérimentaux les plus populaires, tels que Call of the Valley, Feelings, Mountains, etc. En fait, il compte parmi les rares musiciens qui ont été capables de créer avec succès également dans le monde de la musique de film. Maintenant, et depuis plus de quarante années déjà, le Santour est devenu une partie indispensable de la musique de film indienne. Ses composition pour des blockbusters tels que Silsila, Lamhe, Chandni, Darr, etc. sont toujours favorites à travers l’Inde. La musique est la nourriture de l’âme, tel est son credo. Sa musique est naturellement méditative et impétueuse en même temps. De son immense foi dans l’ancienne sagesse du Védanta a surgit une création musicale pour des shlokas des Oupanishads, ainsi qu’un nouveau raga nommé Antardhwani.

Plusieurs maisons de disque en Inde et à l’étranger ont tenté de capturer le génie de Pt. Sharma durant les quarante dernières années. Aujourd’hui il compte à son actif plus d’une centaine d’enregistrements sous forme d’albums, de Cds, audio cassettes, et même DVD. En fait, il est le seul musicien classique qui a accepté de faire une vidéo musicale à l’intention de la jeune génération, et les attirer ainsi vers la musique. Un musicien avec une telle gamme d’accomplissements à son actif détient bien entendu une longue liste de prix et autres distinctions nationales et internationales qui lui ont été conférées, comme par exemple la Citoyenneté d’Honneur de la ville de Baltimore, aux Etats-Unis (1985), le prix de la Sangeet Natak Académie (1986), ainsi que, Maharashtra Gaurav Puraskar (1990), Docteur Honoraire de l’Université de Jammu (1991), Padmashree (1991), le prix Ustad Hafiz Ali Khan (1998), et le Padma Vibhushan (2001), pour n’en citer que quelques unes.

Chronologie

1938
Naissance le 13 Janvier 1938 à Jammu, capitale de l’Etat Jammu et Cachemire, en Inde.

1943

Sous la tutelle de son père, Pandit Uma Dutt, l’enfant commence l’étude du chant et du tabla, et autres instruments.

1950
Commence l’étude du santour avec son père.

1955
Persuadé par le Dr. Karan Singh, l’ex-Maharadja du Cachemire, il donne son premier concert public de santour au Sur Singar Samsad du Swami Haridas Sammelan, à Bombay. Commence à travailler à la modification du santour pendant une période qui va s’étaler sur dix ans. Travaille avec le directeur de musique Vasant Desai, compose et joue plusieurs pièces pour le film de V. Shantaram, Jhanak Jhanak Payal Baje. Travaille avec de nombreux directeurs de musique durant les vingt-cinq années suivantes.

1960
Premier album trente-trois tours publié par HMV.

1967
Publication de Call of the Valley, album basé surt la thématique des ragas. Il deviendra l’album de musique classique Indienne le plus vendu en Inde et dans le monde.

1980
Composes l’entière partition du film de Yash Chopra, Silsila, avec Pandit Hariprasad Chaurasia, et faisant partie du duo Shiv-Hari.

1985
Il est fait citoyen d’honneur de la ville de Baltimore.

1986
Reçoit le prix de la Sangeet Natak Akademi.

1987
Reçoit le Nazr-E-Khusro, le prix de Société Amir Khusro Society d’Amérique pour sa contribution à la musique classique Indienne.

1990
Maharashtra Gaurav Puraskari (Bombay) / Shatatantri Shiromani (Jodhpur).

1991
Reçoit la distinction Padmashri.

1994
Il est fait Docteur Honoraire des Lettres de l’Université de Jammu.

1996
Prix Ustad Hafiz Ali Khan.

1996
La Raagmala Society de Toronto l’honnore pour son éminente contribution en tant qu’ambassadeur de la musique Indienne dans le monde.

1997
La légende musicale de la famille Sharma continue avec les débuts impressionnants de Rahul Sharma - le plus jeune fils de Shiv Kumar - en concerts en Inde et à l’étranger.

2001
Pandit Shiv Kumar Sharma reçoit le Padma Vibushan le second plus haut honneur civil conféré à un citoyen de l’Inde.


Site officiel de Shiv Kumar Sharma
www.santoor.com