Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

iap_vig_3.jpgA quelques jours seulement de la sortie de Veer Zaara en France, Bodega, son distributeur, fait magnifiquement monter la pression en distillant peu à peu informations, pass VIP supplémentaires et accès à une dédicace au Virgin Megastore des Champs qui risque d'être très très courue. Dans ce climat de fièvre absolue, nous avons décidé d'en rajouter une petite couche en vous proposant un dossier complet sur le film, sa bande originale et tout ce qu'il faut savoir pour être incollable sur cet hymne à l'amour et à la tolérance...

Présentation

Veer Zaara est avant tout un hymne à la réconciliation indo-pakistannaise. Depuis la partition de 1947, la haine et la violence l’ont emporté sur la raison laissant le champ libre à l’horreur de la guerre et du terrorisme religieux. Bollywood, considéré à tort comme un cinéma futile et superficiel demeure pourtant l’un des seuls artisans de la paix et de la tolérance entre les deux frères ennemis. Dans Veer zara, Yash Chopra dénonce la stupidité des hommes aveuglés et rongés par l’extrémisme religieux. Gandhi avait rêvé de paix et d’union mais ses enfants en ont décidés autrement…triste constat.

veer_zaara_10.jpg

Veer Zaara est l’histoire de Veer (pilote au sein de l’Indian Air Force) et de Zaara, jeune et pétillante pakistanaise partie en Inde pour accomplir les dernières volontés de sa défunte nanie (grand-mère). Zaara lui a promise de disperser ses cendres dans le fleuve sacré du Gange.

Alors qu’elle vient de passer la frontière, la jeune fille est victime d’un accident de la route : son car fait une chute terrible dans un ravin. Veer vient alors la secourir et après quelques explications assez houleuses, décide finalement de l’accompagner dans la suite de son périple. Les deux jeunes gens vont alors vivre deux jours intenses, apprenant à se découvrir et…à s’aimer. Mais le destin vient troubler les cartes car Veer ne sait pas que Zaara est promise à un autre homme. Un homme froid et mesquin que lui a choisi son père pour finaliser une alliance avec une puissante famille pakistanaise. Les trois protagonistes se rencontrent à la gare frontalière avant de se séparer, déchirés et effondrés. Une scène magnifique avec en fond le très beau "Do Pal", interprété par Lata Mangeshkar et Sonu Nigam.

veer_zaara_9.jpg

Mais Veer n’est pas du genre à subir. Malgré l’extrême danger que cela représente, il décide tout de même de se rendre au Pakistan à la recherche de sa bien aimée. Il le paiera très cher car dénoncé par le futur époux de Zaara, il est arrêté et condamné à la prison à perpétuité pour espionnage. Passé pour mort, il décide de se taire à jamais pour ne pas confronter Zaara à la honte et le déshonneur.

Vingt ans plus tard, Saamiya (Rani Mukherjee), jeune avocate idéaliste et caractérielle se penche sur sa première affaire : Un vieil homme aux cheveux gris, abandonné dans une cellule pakistanaise et condamné à jamais au silence. C'est Veer !Saamiya va alors tout mettre en œuvre pour le faire parler, pour que la vérité éclate et que son innocence soit reconnue. Une lutte acharnée, un combat juridique sans précèdent que la jeune avocate pakistanaise va mener sans relâche au nom de son intégrité, de la tolérance et de la paix.

veer_zaara_8.jpg

Veer Zaara est l’un des plus beaux films de ces dernières années. Tout les ingrédients du succès y sont réunis : des décors superbes, des couleurs flamboyantes, des stars, de l’émotion, des chansons magnifiques et une intrigue à la fois touchante et idéaliste. Les fans de Bollywood ne seront pas déçus. Shahrukh est au top de sa forme avec toujours cette assurance et cette fragilité qui font de lui l’acteur le plus charismatique de ces dix dernières années. Preity Zinta est également superbe dans ce rôle un tantinet rebelle qui lui va comme un gant. Rani Mukherjee est d’une beauté déconcertante. Un rôle sérieux et noir qui colle parfaitement à son visage et à sa voix légèrement enrouée. Une surprenante habilité dans ce genre de personnage qu’elle a d’ailleurs confirmé dans "Black". En bonus, l’apparition du grand Amitabh Bachchan qui interprète le rôle du père adoptif de Veer. Un personnage haut en couleur un peu farfelu mais très drôle.

Le Film

Sortie en Hindi en 2004
Durée : 3H10

Réalisateur et producteur : Yash Chopra
Histoire, dialogue et scénario : Aditya Chopra
Musique originale : Madan Mohan & Sanjeev Kohli
Direction artistique : Sharmishta Roy
Casting : Sudesh Mahan

Acteurs
Shahrukh Khan : Veer Pratap Singh
Preity Zinta : Zaara Hayaat Khan
Rani Mukherjee : Saamiya Siddiqui
Kiron Kher : Mariam Hayaat Khan
Divya Dutta : Shabbo
Boman Irani : Jahangir Hayaat Khan
Anupam Kher : Zakir Ahmed
Amitabh Bachchan : Chaudhary Sumer Singh
Hema Malini : Maati
Manoj Bajpai : Razaa Shirazi
Zohra Sehgal : Bebe

Veer Zaara - Le CD 

veer_zaara_14.jpgNé en 1945, Javed Akhtar est l’un des plus illustres paroliers de Bollywood. Il est issu d’une longue lignée d’hommes de mots, parmi lesquels son père, déjà parolier pour le cinéma, et surtout grand poète de langue ourdoue (de l’hindi écrit en caractères arabo-persans). Il se fait connaître dès le début des années 70, en tant que scénariste : avec son compère Salim Khan, il forme un tandem célèbre, à l’origine de nombreux classiques du cinéma indien, comme Zanjeer, Deewar, ou Sholay, le mythique western spaghetti ré-assaisonné à la sauce curry. Le duo est à l’origine de cette figure capitale des films Bollywood, le "angry young man", jeune homme en colère, issu du peuple, et personnifié dans ces trois films par l’immense Amitabh Bachchan. Javed Akhtar se sépare de Salim Khan après l’excellent Trishul en 1978, toujours avec Amitabh Bachchan, mais continue à écrire en solo. En 1981, il se lance, parallèlement, dans l’écriture de paroles de chansons : ses premiers lyrics sont pour… Amitabh Bachchan (qui d’autre ?) dans Silsila de Yash Chopra. Très vite, il devient un parolier très recherché et ensorcelle de ses vers poétiques pas moins de soixante-dix titres, parmi lesquels Lagaan et Swades d’Ashutosh Gowariker, New-York Masala de Nikhil Advani, Main Hoon Na de Farah Khan, ou Veer-Zaara de Yash Chopra.

Disponible en CD, la bande son originale inclue quelques titres composés tout spécialement pour l'album et ne figurant pas dans le film. Ils sont repérés par le symbole ¤

1. TERE LIYE (5’34)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, ROOP KUMAR RATHOD
2. MAIN YAHAAN HOON (4’57)
Interprète : UDIT NARAYAN
3. AISA DES HAI MERA (7’10)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, UDIT NARAYAN, GURDAS MANN & PRITHA MAJUMDER
4. YEH HUM AA GAYE HAIN KAHAAN (5’45)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, UDIT NARAYAN
5. DO PAL (4’28)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, SONU NIGAM
6. KYON HAWA (6’14)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, SONU NIGAM avec les commentaires de YASH CHOPRA
 7. HUM TO BHAI JAISE HAIN (4’20)
Interprète : LATA MANGESHKAR
8. AAYA TERE DAR PAR (7’53)
Interprètes : AHMED HUSSAIN, MOHD, VAKIL & JAVED HUSSAIN
9. LODI (6’55)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, UDIT NARAYAN, GURDAS MANN
10. TUM PASS AA RAHE HO¤ (5’12)
Interprètes : LATA MANGESHKAR, JAGJIT SINGH
11. JAANE KYON¤ (5’16)
Interprète : LATA MANGESHKAR

Le choix du single

La chanson Pakistan / Inde, un amour impossible Le Pakistan est né en 1947 avec l’Indian Independance Act. Ce jeune Etat a connu plusieurs conflits meurtriers avec son grand voisin, l’Inde. Les deux pays conservent aujourd’hui des relations tendues. C’est cette hostilité qui constitue le point de départ de Veer-Zaara, histoire d’amour entre un Indien et une Pakistanaise… Le territoire actuel du Pakistan est occupé par les Arabes dès le VIIIème siècle. L’Islam prend son essor dans le bassin du Gange cinq siècles plus tard, et cohabite avec l’Hindouisme sans difficultés. Les haines s’attisent à partir du XVIIIème siècle, lorsque les colonisateurs favorisent les Hindous au détriment des Musulmans. Ces derniers se retrouvent au bas de l’échelle sociale, et la minorité musulmane se confond en général avec les classes misérables de la société indienne. Si l’Inde toute entière rêve d’indépendance, les communautés hindoues et musulmanes ont du mal à s’entendre sur une formule qui préserverait les intérêts de chacun. Le sentiment national s’accroît de chaque côté et semble mettre à mal l’idée de l’unité indienne. Les émeutes se multiplient, celles de Calcutta, en 1926, étant particulièrement violentes. En 1940, la Ligue musulmane réclame la création d’un Etat, qui verra le jour sept ans plus tard, et se composera de deux parties distinctes de 1.700 kilomètres - l’une, le Pakistan oriental, deviendra un Etat indépendant en 1971, sous le nom de Bengladesh.

AISA DES HAI MERA
Ainsi est mon pays

Dharti sunahari ambar nila
La terre est dorée, le ciel est bleu
Dharti sunahari ambar nila har mausam rangila
La terre est dorée, le ciel est bleu, et chaque saison si colorée
Aisa des hai mera ho aisa des hai mera
Ainsi est mon pays, mon pays.

Bole papiha koyal gaae
Le coucou chante
Bole papiha koyal gaae saawan girke aae
Le coucou chante et la mousson arrive
Aisa des hai mera ho aisa des hai mera
Ainsi est mon pays, mon pays

Gehun ke kheton mein kanghi jo karen hawaaein
Lorsque le vent peigne les champs de blé
Rang birangi kitni chunariyaan ur ur jaaen
Il ondule sous les voiles bariolés des femmes
Panghat par panhaaran jab gagri bharne aaye
Les jeunes filles qui vont puiser l’eau
Madhur madhur taanon mein kahin bansi koi bajaaye lo sun lo
tombent sous le charme du joueur de flûte
Qadam qadam pe hai mil jaani
Chaque pas promet une rencontre
Qadam qadam pe hai mil jaani koi prem kahaani
Et chaque rencontre une histoire d’amour
Aisa des hai mera ho aisa des hai mera
Ainsi est mon pays

Baap ke kandhe charhke jahaan bachche dekhe mele
Sur les épaules de leur pères, les enfants vont aux fêtes
Melon mein natke tamaashe kulfi ke chaat ke thaile
Danses et chants populaires, glaces aux mille parfums
Kahin milti mithi goli kahin churan ki hai puriyaa
Par ici des laddoo, succulentes sucreries, et par là des beignets frits
Bhole bhole bachche hain jaise gurre aur guriyaan
Ces enfants innocents sont choyés comme des poupées
Aur inko roz sunaaen daadi-naani
Et leurs grand-mères leur racontent des histoires
Roz sunaaen daadi-naani ek pariyon ki kahaani
Chaque jour, elles leur racontent des contes de fées
Aisa des hai mera ho aisa des hai mera
Ainsi est mon pays, mon pays

Mere des mein mahamaanon ko bhagwaan kaha jaata hai
Dans mon pays, tout invité est vénéré comme un dieu
Ho yahin ka ho jaata hai jo kahin se bhi aata hai
D’où qu’il vienne, il est ici chez lui
Tere des ko main ne dekha tere des ko main ne jaana
J’ai vu ton pays, j’ai compris ton pays

Jaane kyon yeh lagta hai mujhko jaana pahachaana
Je ne sais pas pourquoi il me semble si familier
Yahan ki vahi shaam hai vahi savera
Ici, c’est le même soir et le même matin
Yahan ki vahi shaam hai vahi savera aisa hi des hai mera
Le même soir et le même matin que dans mon propre pays

Jaisa des hai tera jaisa des hai tera jaisa des hai tera
Ton pays ressemble tellement au mien
Aisa des hai mera jaisa des hai tera
Ainsi est mon pays, est-il comme le tien ?
Aisa des hai mera
Ainsi est mon pays
Jaisa des hai mera
Mon pays est le tien

Liens Utiles
Site Officiel Veer Zaara
Bandes annonces
Site de Bodega Films
Page Bollywood Week
Dédicace au Virgin Megastore
Site de Yash Raj


1