Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Rubrique de la littérature IndeHistoires inspirées du vécu d'un pays en pleine crise identitaire, les nouvelles de Saadat Hasan Manto ont marqué des générations d'indiens et de pakistanais pour leur modernité et ce style de narration si particulier, d'une froideur distante, servant des récits sans concession...


Toba Tek SinghManto, né dans une famille bourgeoise et cultivée, assista à l'âge de sept ans au plus abominable des massacres perpétré par l'envahisseur britannique contre le peuple indien dans le Jaliyan Wala Bagh d'Amritsar ou des milliers d'indiens coincés, dans ce parc ceinturé de grilles, furent tirés comme des lapins par une automitrailleuse. Il en gardera le souvenir obsédant d'une cruauté infinie qui touche sans justification les pauvres âmes dont il peuple ses récits et qu'il décrit avec la précision d'un observateur hors pair, dans un pays déchiré par des luttes religieuses et anticoloniales impitoyables. La traduction de l'ourdou par Alain Désoulières est un évènement rare et la sélection de 33 nouvelles issues d'une dizaine de recueils publiés entre 1947 et 1955 est pertinente car elle nous donne un excellent aperçu des grandes thématiques abordées par Manto tout au long de sa vie de nouvelliste...

Amour, guerre, partition, violence, sexe, cupidité, colonisation, c'est une vision sans falbala de peuples confrontés à une époque difficile et trop mal connue du lecteur occidental. Manto restitue avec un style précis extrêmement bien servi par la traduction et des annotations très utiles, la rudesse des personnages et les grands tourments qui les brutalisent. Il nous enchaîne, avec eux, dans des histoires courtes et intenses dont on s'extrait péniblement tant la lecture est prenante et ce, malgré l'implacable dureté qu'elle illustre avec un talent digne des plus grands écrivains réalistes du XXe siècle comme Tchekov ou Maupassant, ces grands faiseurs de nouvelles, auxquels on le compare fréquemment. Un livre qui devrait sans aucun doute, figurer rapidement dans le peloton de tête des ouvrages de référence de la littérature étrangère.

Les nouvelles de Toba Tek Singh
Titre de la nouvelle
Une histoire de 1919
Les lampes de Diwali
Le salwar noir
Deux nations
Mozel
Pour l'honneur
Bye Bye!
L'urinoir
Pour l'indépendance
Ouvre donc!
Sharifan
Le dernier salut
Le chien de Tetwal
Un heureux dénouement
Toba Tek Singh
La chair froide
La première pluie
L'odeur
Sharda
Basit
La fumée
L'arrêt de bus
Nikki
Au bord de la route
Anarkali
Peeran
Fin de règne
Khurshit
Les sandales vertes
Pour trois sous
Des bouteilles et des boîtes vides
Lateekha Rani
Babu Gopi Nath

Année
1951
1940
1942
1950
1955
1950
1955
1945
1950
1950
1950
1951
1951
?
1955
1950
1947
1947
1950
1950
1947
1955
1951
1955
1955
1950
1955
1950
1954
1950
1950
1945
1948

Recueil dont elle est issue
Yazid
Manto ke Afsane
Dhu'an
Khali botalen Khali dabbe
Sarak ke kinare
Nimrod ki Khuda'i
Kulliyat e Manto
Sarak ke kinare
Nimrod ki Khuda'i
Nimrod ki Khuda'i
Nimrod ki Khuda'i
Yazid
Yazid
Ratti Masha Tola
Phundane
Thanda Gosht
Lazzat e Sang
Lazzat e Sang
Thanda Gosht
Thanda Gosht
Lazzat e Sang
Sang e Meel
Yazid
Sarak ke kinare
Sang e Meel
Thanda Gosht
Sang e Meel
Thanda Gosht
G'air Matbu'a Afsane
Thanda Gosht
Manto Nama
Sarak ke kinare
Chughad


Présentation de l'éditeur
Saadat Hasan Manto, né en 1912 dans le Pendjab indien, mort en 1953 à Lahore, au Pakistan, est le maître indo-pakistanais de la nouvelle, et l'auteur ourdou le plus lu aujourd'hui de part et d'autre de la frontière entre le Pakistan et l'Inde. Qu'elles soient inspirées par la riche mais violente histoire du sous-continent indien, par les mouvements de désobéissance civile prônés par Gandhi contre la domination britannique, par les tueries sauvages entre hindous et musulmans lors de la partition catastrophique de 1947, par le destin tragique des courtisanes, par la sensualité inépuisable des femmes ou par le cinéma de Bollywood, les nouvelles de Manto confinent à de véritables mises en scène de la cruauté comme de la compassion dont l'homme peut être capable. Ces nouvelles admirables, aiguisées comme la lame d'un poignard, sont autant de traversées d'une humanité dont on ne sort pas tout à fait indemne. Réunies pour la première fois en France par les éditions Buchet Chastel, elles constituent un événement littéraire exceptionnel. Avant de mourir alcoolique quelques mois précédant son quarante-troisième anniversaire, Manto a pris le temps de rédiger sa propre épitaphe : Ci-gît Hasan Manto et dans son cœur l'art et le mystère de la Nouvelle. Il est couché sous une tonne de terre se demandant toujours qui de Dieu ou de lui en est le maître.

D'autres critiques de Toba Tek Singh
Libération
Mille et un livres

Auteur : Saadat Hasan Manto
Traducteur : Alain Désoulières (ourdou)
Éditeur :
Buchet Chastel
Date de parution : 5 juin 2008
Broché - 460 pages
ISBN : 978-2283022580
Prix public : 24€ (
22.80€ à la librairie indeaparis.com)