Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest et Haut-de-Seine

Le Kaveri - Haute gastronomie indienne à Paris Ouest

Shanti Travel - Agence de voyage spécialisée sur l'Inde et l'Asie du Sud - Demande d'infos

Nihar Mehta vient d'une des plus importantes familles de philosophes et de musiciens d'Ahmedabad (Gujerat). Son arrière grand-père Narmadashankar Mehta était un astrologue et philosophe très réputé en Inde ainsi que son grand-père Yashodhar Mehta. La famille a toujours été  très active dans l'enseignement et la promotion de la musique classique en Inde notamment avec la création de l’école Saptak School of Music d’Ahmedabad, et celle du plus grand festival de musique de l’Inde, le Saptak Festival qui a lieu du 1er au 13 janvier depuis 30 ans. La musique, partie intégrante de la famille, est  une véritable passion pour Nihar qui commence son apprentissage du tabla et du pakhawaj à 12 ans avec Il poursuit sa formation au sein de l’école Saptak auprès de son oncle Nandan Mehta, disciple du célèbre Pt Kishan Maharaj de l’école de Bénarès, puis il perfectionne sa maîtrise du tabla auprès du grand maître lui même et de son fils Pt. Puran Maharaj. Nihar accompagne régulièrement de grands artistes tels que Pt. Jasraj, Ustad Shahid Parvez, Pt.Ramesh Mishra, Pt Tarun Bhattacharya, Smt Manju Mehta, Krishna Mohan Bhatt, Kala Ramnath, Purbayan Chatterjee, Ustad Shaukat Hussain Khan, Shubhendra Rao.

Actuellement il donne régulièrement des cours de Tabla et de Pakhawaj en Italie, à Turin et en France, à Nice.

Nombreux concerts solos et d'accompagnement lors de festival de musique prestigieux: le Saptak Festival, le Sankalp Music Festival, le Sangeet Natak Academy Music Festival, le Gujarat State Music Festival, le Omkarnath Music Festival, le Tana-Riri Festival.

-1994 : Reçoit le 1er prix lors de la compétition de musique Omkarnath à Ahmedabad.

-1995 : Sélectionné pour représenter son Etat, le Gujarat, lors du festival national des jeunes virtuoses de la musique classique.

-à partir de 1996 nombreux concerts en Inde organisés par All India Radio et par la télévision Nationale en tant qu'artiste de grade "B high".

-1999 : Tournée en Inde au sein d'une comédie musicale, la Ji Shabnam Bibi, produit par la Sutra Production et par le National Institut of Design, au Prithvi theatre à Bombay, au Natrani theatre à Ahmedabad et au Ganna Shansthan Theatre à Lucknow.

Principales performances

- 2008 Pro Gitar, Concerts at Munchen Museum & Muster music High School. (Germany).
- 2008 Homage à Alain Danielou, Centro studi Alain Danielou, Zagarolo-Rome, (Italie).
- 2008 Ekphrasis 2008 Concert à la Fondazione del Disegno, Meina Lago Maggiore, (Italie).
- 2008 Concert de musique classique de L’inde à la conservatoire de Vicenza, (Italie).
- 2008 Centre for performance research. Aberystwyth, Wales, G.B.
- 2008 Special Guest with Odwalla à Euro Jazz Festival, Ivrea, (Italie).
- 2007 Concert à la Salle de l’Académie de la musique ancienne, Le Thoronet, (France).
- 2007 Concert avec Jean-Pierre Drouet à la Fondazione del Disegno, Meina. (Italie).
- 2007 Concert organisé par la ville de Viterbo / Incontro con India 2007, Fondi et séminaire au conservatoire de Turin, (Italie).
- 2007/2006 Concerts au Festival Saptak Ahmedabad, (Inde).
- 2006 Concert de Musique du Monde, Centre Culturel de la Providence, Nice, (France).
- 2006 Concerts au Festival Musica Antica del Mediterraneo, Bari, Brindisi, Matera, (Italie).
- 2006 Concert au Museo d’arte Contemporanea, Ville de Lissone, (Italie).
- 2006 Concert au festival de Trélazé, organisé par la Mairie de Trélazé, (France).
- 2006 Concert et conférence à Acanthes, Metz, (France) (invité par Claude Samuel).
- 2005 Concert à l’inauguration du Film Festival of Popolieregione, Terni, (Italie).
- 2005 Concerts au World Music Festival à Oslo et au festival Borealis, Bergen, (Norvège).
- 2004 Concert à la Fondazione del Disegno , Meina (Italie) & concert à l’espace des Arts, Le Pradet, (France).
- 2003 Concert Shringara à l’Espace Teatro convenzionato de Turin, (Italie).
- 2003 Tournée avec le groupe de fusion Kabul-Workshop Arezzo wave festivals (Italie), Jazz Parade Fribourg, (Suisse).
- 2001 Festival Saptak, Ahmedabad, (Inde).
- 2000 Festival de l’héritage Américano-asiatique, Chicago & concert à l’université de Milwaukee, (USA).
- 1999 Tournée en Inde au sein Ji Shabnam Bibi produit par le National Institut of Design, au Prithvi theatre à Bombay, au Natrani theatre à Ahmedabad et au Ganna Shansthan à Lucknow.
- 1996 Certificat officiel délivré lors d’une audition par All India Radio et par la Télévision Nationale en tant qu’artiste de grade "B high".
- 1995 Sélectionné pour représenter son Etat, le Gujerat, lors du Festival National des jeunes virtuoses de la musique classique.
- 1994 Reçoit le 1er prix lors de la compétition de musique de Omkarnath à Ahmedabad, (Inde).

Site officiel de Nihar Mehta www.tablaineurope.com

Sitariste Indrajit Banerjee
Le sitariste Indrajit Banerjee

Indrajit Banerjee est né en 1965, dans une famille de musiciens. Il découvre la musique grâce à sa mère, sitariste et disciple du professeur Santosh Banerjee. Dans un premier temps, il est initié à la musique indienne traditionnelle par son grand-père maternel, Bankim Kumar Pan, puis perfectionne son art avec le sitariste Manilal Nag. A partir de 20 ans, il étudie pendant 15 années sous la tutelle de son maître et oncle, Pandit Kartik Kumar ; ce dernier  est l’un  des  meilleurs disciples de Ravi Shankar, célèbre sitariste indien,  plus particulièrement connu en Occident par le biais de deux de ses élèves fameux : George Harrison des Beatles, et Brian Jones des Rolling Stones… Ces trois professeurs appartiennent à des écoles de musique différentes ; ces multiples influences font d’Indrajit un artiste à part, qui est parvenu à mêler ces trois traditions. Indrajit est également diplômé d’art de l’université de Calcutta et Sangeet Bibhakar de Bangiya Sangeet Parisad (école d’art, filière de l’université de Rabindra Bharati). Il est régulièrement invité pour donner des cours et des concerts en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen Orient, en Amérique Latine et dans les Caraïbes. Il est actuellement professeur de Râga à Champaign en Illinois.

Site officiel d'Indrajit Banerjee
http://indrajitbanerjee.com
Myspace d'Indrajit Banerjee
http://www.myspace.com/indrajitbanerjee

Sandip Chatterjee Révélé comme musicien prodige dès l’âge de huit ans, Sandip Chatterjee, élève du Pandit Tarun Bhattacharya (lui-même disciple de l’illustre Ravi Shankar), puis du maître Pdt Ajay Chakraborty, devient rapidement un virtuose, honoré par de nombreux prix. Considéré dès lors comme l’un des joueurs de santour les plus prometteurs de l’Inde, il a entamé très rapidement une carrière internationale. Parallèlement à sa maîtrise de la musique classique de l’Inde , Sandip a joué et enregistré avec de nombreuses personnalités internationales telles que Guy Strazzullo, Antaras Kit Lee, Claudio Gigillio, Fulvio Farkas, Elin Lersson, Keyvan Chemirani, Stelios Petrakis et bien d'autres. Ses rencontres lui ont permis d’explorer de nouveaux sentiers musicaux qui ont enrichi le son envoûtant de son instrument.
Suryaneel (nom indien d'Étienne Lauth) est un joueur de Bansouri (flûte indienne en bambou), qui donne des concerts de world music, compose, et enseigne. Né en France, il éprouve très jeune la soif d’une musique qui parle au cœur et jaillit de l’instant présent. C’est en Inde, ou il vit depuis 1996, qu’il trouve une source d’inspiration, étudie l’art du raga (la musique classique de l’Inde du Nord) pendant 10 ans auprès de Pandit Hariprasad Chaurasia, joue régulièrement avec des musiciens du monde entier. Il est maintenant basé a Tiruvannamalai, au pied du mont sacré Arunachala. En été, il donne des concerts et organise des stages en Europe.

Né en 1985, mélomane depuis son enfance, il se passionne de tablas et de musique indienne depuis l’âge de 18 ans. Il apprend les tablas dans la tradition classique avec Pandit Mukesh Jadhav à la Taal Vihar académie de Pune depuis plus de 7 ans. Il l’accompagne dans ses concerts en Inde et France et organise des stages dans l’Isère depuis quelques années. Il se produit également dans différentes formations de musique classique indienne, est membre du groupe de musique et association Sur Taal qui participe à l’organisation d’événements concernant les arts indiens dans les Hautes-Alpes.


Le  sitariste et tabliste Nayan GhoshNayan Ghosh
Reconnu comme une autorité à la fois du sitar et des tablas, il est le digne héritier de son père le célèbre tabliste Pt Nikhil Ghosh et de son oncle, le légendaire flûtiste Pannalal Ghosh. Son touché unique au sitar est le fruit d’une maîtrise exceptionnelle de l’art vocal (gayaki) et instrumental (tantrakari) que lui ont précieusement transmis ses ancêtres. L’authenticité de son répertoire et la pureté de sa technique instrumentale au tabla comme au sitar font de ce virtuose une perle rare de la musique savante du nord de l’Inde. Sa double carrière internationale l’a amené à partager la scène avec les plus grands dont Ravi Shankar, Vilayat Khan, Nikhil Banerjee, Shivkumar Sharma, tout en brillant en soliste de par le monde depuis les années 70. Gardien de sa tradition et artiste sans frontières, il a également collaboré avec le compositeur Ross Daly, le pianiste japonais Yosuke Yamashita ou les jazzmen Kidd Jordan et Henry Butler du New Orleans.

Nayan Ghosh sur Facebook

Le nom de Narendra Bataju évoque, pour les très nombreux amateurs de musique classique indienne, celui d'un artiste au talent immense. Il est actuellement considéré comme un musicien exceptionnel par les mélomanes de toutes sensibilités ainsi que par ses pairs. Ravi Shankar fut si impressionné par son "talent inné, son sens de l'émotion musicale et sa virtuosité en tant que sitariste" qu'il le prit comme disciple.

Né à Katmandou en 1944, et aveugle de naissance, Narendra Bataju s'intéresse très tôt à la musique et, vers huit ans, commence à apprendre le sitar avec un Maître dans la ville de sa naissance.

A dix ans, il va perfectionner ses connaissances au conservatoire de musique de Lucnow (Inde), où il étudie avec les maîtres Narayan Prassad Shrestra, Yussef Ali Khan puis Illias Khan et en sort, dix ans plus tard, avec un diplôme de Maître et un premier Grand Prix.

En 1964 la ville de Delhi lui décerna un second Grand Prix.
Il enseigne alors son art dans un collège à Kathmandu et donne régulièrement des concerts pour la famille royale népalaise, ainsi que des concerts publics et radiophoniques. C'est à cette époque qu'il commence aussi à donner des cours pour de nombreux élèves européens et américains.

En 1972, il décide de venir en Europe pour enrichir son expérience musicale et s'installe à Paris. Depuis lors, il continue à donner des cours de sitar et de chant et se produit partout en Europe, où le public occidental l'apprécie beaucoup. Il a fait également plusieurs disques et CD avec son groupe. Depuis 1972, les concerts de Narendra Bataju ont suscité un enthousiasme et un accueil chaleureux du public.

Né en 1938, Pandit Shiv Kumar Sharma, un musicien par excellence, un grand compositeur, un professeur et maître plein de compréhension, un citoyen sensible et éveillé, cette légende vivante est une vraie personnification des valeurs et de l’ethos Indien. Le monde de la musique lui sera redevable pour toujours de son incroyable contribution.

Le Santour, l’instrument folklorique de la vallée du Cachemire, doit son statut classique au Pandit Shiv Kumar Sharma. Au début du XXème siècle, le Santour - ou « Shata-Tantri Veena », ainsi qu’il était appelé dans le passé - était utilisé en tant qu’accompagnement d’un type spécifique de chant nommé « Sufiana Mausiqi ». Quand Pandit Uma Dutt Sharma, vocaliste renommé de Jammu et un disciple du Pt. Bade Ramdasji de Bénares le repéra, il fut immédiatement convaincu des potentialités de l’instrument. Après des travaux approfondis sur l’instrument, il accorda à son fils Shiv Kumar la responsabilité de l’imposer sur la scène des concerts. Le reste, comme ils le disent eux-même, est histoire. Quoiqu’il en soit, la route du succès fut loin d’être simple et douce. Après un certain ombre de retransmissions à la radio et de concerts locaux, c’est en 1955 qu’il apparut pour la première fois en public au niveau national. Ceci fut le point tournant de sa vie, où il reçut aussi bien applaudissements que critiques sévères de la part de la section la plus orthodoxe de l’audience et de la critique. Selon eux, le Santour n’était pas un instrument suffisamment complet pour que l’on puisse jouer dessus la musique classique. Au lieu que cela le rende amer et le décourage, il prit ces critiques comme un défi, ce qui correspondait parfaitement à son caractère typique. Après une recherche en profondeur, il fit d’importantes modifications sur cet instrument comptant une centaine de cordes, obtenant un nouvel arrangement chromatique et en augmentant la tessiture de l’instrument de façon à couvrir trois octaves pleines. À côtés de cela, il inventa une nouvelle technique de jeu qui lui permettait maintenant de soutenir et maintenir le son en continuité. Aujourd’hui le Santour est à égalité avec n’importe quel instrument classique, bien établi, non seulement dans l’Inde entière, mais à travers le globe.

Grâce à son génie créatif, Pt. Shivkumar Sharma a créé un nouveau genre de musique instrumentale. À travers une carrière de concertiste sur à peu près un demi-siècle, il a suscité des millions de nouveaux auditeurs et de fans de la musique classique Indienne. Ses concerts sont fait d’une telle riche combinaison de vaste connaissance et d’abondante créativité spontanée, de technique éblouissante, que toutes les catégories d’auditeurs se sentent enrichies. Ce n’est donc pas une surprise que ses concerts soient tant attendus par les connaisseurs, les étudiants en musique, les musiciens et les profanes de même. Il croit en l’immortalité de ce grand héritage de la musique classique Indienne et souhaite mettre tout en oeuvre de façon à ce que cela soit ainsi. Avec ce but dans l’esprit, il n’a de cesse de transmettre et communiquer sa connaissance à la nouvelle génération de musiciens. Sa conviction est si profonde, qu’en dépit d’aucune aide gouvernementale ou ’institution quelconque, il enseigne selon la tradition du Guru Shishya, sans faire payer le moindre sou à ses étudiants, lesquels viennent à lui de tous les coins de l’Inde, ainsi que de différentes parties du monde, comme le Japon, l’Allemagne, l’Australie et l’Amérique.

Tandis qu’il n’a jamais fait la moindre compromission sur la pureté de la musique, il a résulté de l’esprit ouvert de Pt. Shiv Kumar Sharma certains des albums innovatifs et expérimentaux les plus populaires, tels que Call of the Valley, Feelings, Mountains, etc. En fait, il compte parmi les rares musiciens qui ont été capables de créer avec succès également dans le monde de la musique de film. Maintenant, et depuis plus de quarante années déjà, le Santour est devenu une partie indispensable de la musique de film indienne. Ses composition pour des blockbusters tels que Silsila, Lamhe, Chandni, Darr, etc. sont toujours favorites à travers l’Inde. La musique est la nourriture de l’âme, tel est son credo. Sa musique est naturellement méditative et impétueuse en même temps. De son immense foi dans l’ancienne sagesse du Védanta a surgit une création musicale pour des shlokas des Oupanishads, ainsi qu’un nouveau raga nommé Antardhwani.

Plusieurs maisons de disque en Inde et à l’étranger ont tenté de capturer le génie de Pt. Sharma durant les quarante dernières années. Aujourd’hui il compte à son actif plus d’une centaine d’enregistrements sous forme d’albums, de Cds, audio cassettes, et même DVD. En fait, il est le seul musicien classique qui a accepté de faire une vidéo musicale à l’intention de la jeune génération, et les attirer ainsi vers la musique. Un musicien avec une telle gamme d’accomplissements à son actif détient bien entendu une longue liste de prix et autres distinctions nationales et internationales qui lui ont été conférées, comme par exemple la Citoyenneté d’Honneur de la ville de Baltimore, aux Etats-Unis (1985), le prix de la Sangeet Natak Académie (1986), ainsi que, Maharashtra Gaurav Puraskar (1990), Docteur Honoraire de l’Université de Jammu (1991), Padmashree (1991), le prix Ustad Hafiz Ali Khan (1998), et le Padma Vibhushan (2001), pour n’en citer que quelques unes.

Chronologie

1938
Naissance le 13 Janvier 1938 à Jammu, capitale de l’Etat Jammu et Cachemire, en Inde.

1943

Sous la tutelle de son père, Pandit Uma Dutt, l’enfant commence l’étude du chant et du tabla, et autres instruments.

1950
Commence l’étude du santour avec son père.

1955
Persuadé par le Dr. Karan Singh, l’ex-Maharadja du Cachemire, il donne son premier concert public de santour au Sur Singar Samsad du Swami Haridas Sammelan, à Bombay. Commence à travailler à la modification du santour pendant une période qui va s’étaler sur dix ans. Travaille avec le directeur de musique Vasant Desai, compose et joue plusieurs pièces pour le film de V. Shantaram, Jhanak Jhanak Payal Baje. Travaille avec de nombreux directeurs de musique durant les vingt-cinq années suivantes.

1960
Premier album trente-trois tours publié par HMV.

1967
Publication de Call of the Valley, album basé surt la thématique des ragas. Il deviendra l’album de musique classique Indienne le plus vendu en Inde et dans le monde.

1980
Composes l’entière partition du film de Yash Chopra, Silsila, avec Pandit Hariprasad Chaurasia, et faisant partie du duo Shiv-Hari.

1985
Il est fait citoyen d’honneur de la ville de Baltimore.

1986
Reçoit le prix de la Sangeet Natak Akademi.

1987
Reçoit le Nazr-E-Khusro, le prix de Société Amir Khusro Society d’Amérique pour sa contribution à la musique classique Indienne.

1990
Maharashtra Gaurav Puraskari (Bombay) / Shatatantri Shiromani (Jodhpur).

1991
Reçoit la distinction Padmashri.

1994
Il est fait Docteur Honoraire des Lettres de l’Université de Jammu.

1996
Prix Ustad Hafiz Ali Khan.

1996
La Raagmala Society de Toronto l’honnore pour son éminente contribution en tant qu’ambassadeur de la musique Indienne dans le monde.

1997
La légende musicale de la famille Sharma continue avec les débuts impressionnants de Rahul Sharma - le plus jeune fils de Shiv Kumar - en concerts en Inde et à l’étranger.

2001
Pandit Shiv Kumar Sharma reçoit le Padma Vibushan le second plus haut honneur civil conféré à un citoyen de l’Inde.


Site officiel de Shiv Kumar Sharma
www.santoor.com

Yvan Trunzler - Chant dhrupadDe 1978 à 1980 Yvan s'installe en Inde, à Bénarès (Varanasi) pour débuter son apprentissage avec Sri Rytwick Sanyal professeur de chant à l'université.

C'est en 1981 après avoir rencontré ses Maitres (U.Z. Fariduddin, et U.Z. Mohiuddin Dagar) qu'il les rejoint pour suivre leur enseignement au Dhrupad Center à Bhopal jusqu'en 1986.

Au cours de cette periode il bénéficie de plusieurs bourses, du ministère francais des Affaires étrangères, et de la direction de la Musique , ministère de la Culture. Parallèlement il est aussi aidé par l'ICCR (Indian Council for Cultural relations).

Il obtiendra par la suite, des bourses de recherche (Affaires étrangères) en 1990 et en 2000.

Entre 1987 et 1990 il donne ses premiers concerts en Inde et en Europe en solo et en duo, assistant Zia Fariduddin Dagar sur scène.

A la même époque il obtient son premier poste officiel d'enseignant au conservatoire de Rotterdam et aux Amsterdam Music Schools qu'il assumera pendant trois ans, invitant chaque année ses maitres pour le passage des examens.

Après le Décès de Z. M. Dagar, il repart perfectionner son art auprès de Z. F. Dagar à Bhopal et à Delhi de 1990 à 1995. Il est un des rares occidentaux à accéder au statut de professionnel.

Il a chanté sur de nombreuses scènes internationales et prestigieuses, accompagné de percussionnistes indiens ou occidentaux, de talent reconnu.

• Grand Auditorium de Radio France, en duo avec Zia Fariduddin Dagar - 1986
• En solo, dans de nombreux musées européens (Guimet Paris, Tropical d'Amsterdam, Etnographique de Genève) - 1987 à 1990
Festival des cinq continents de Martigny, Suisse - 2002
Victoria Hall, Genève - 2003
Festivals Indien Terre du Ciel de Cingetti,( Mauritanie) et Ouarzazate ( Maroc) - 2002/2003
• Musée Gallo-Romain de Saint-Romain en Gal - 2005
Festival Festam à Toulouse - 2007
• Foire de l'inde de Grenoble - Novembre 2007
Vox Mundi Center - Avril 2008 San Francisco
Sangati Center - Mai 2008 San Francisco

Installé à Lyon depuis quelques années il fait des interventions ponctuelles au CNR de Lyon et enseigne le chant Dhrupad au sein du CMTRA depuis 2002 et a creé sa propre école.

Invité pour des Masterclass et des concerts, il intervient aussi aux USA en Italie et au Portugal.

Parmi ses apparitions sur les scènes indiennes :

• 
All India Radio, Delhi - 1986
•  le Triveni Auditorium de Delhi - 1991
•  les Dhrupad Melas (festivals) de Bénarès, Vrindavan et Baroda - 1992, 1994, 2007
•  l'Habitat Auditorium de Delhi - 2000

Lakshmi Santra est née à Calcutta en novembre 1969. Son père est un tabliste connu, ce qui fait que Lakshmi a baigné depuis sa plus tendre enfance dans une atmosphère de musique... qu'elle a étudié de 1983 à 1988 à L'université de Calcutta à Iderahabad Prayag, Sangeet Somiti. L'art vocal hindoustani, le style de l'Inde du Nord. Elle chante des bhajans, des hymnes en sanscrit et bien sûr les traditionaux ragas, pièces de la musique classique traditionelle indienne. 

Lakshmi Santra - Chant hindoustani
Lakshmi Santra - Chant hindoustani


Depuis environ 1985, Lakshmi vit avec son mari Bibekananda Santra, un peintre connu qui a participé à des expositions internationales, et leur fils Shrimon à Pondichery, dans le sud de l'Inde. Dévots de Shri Aurobindo ils souhaitaient vivre dans la proximité de l'Ashram Aurobindo.


Lakshmi Santra se produit avec succès dans son pays ; en 2000, elle a été invitée et fort appréciée au World Music Festival de Château d'Oex en Suisse. Avec beaucoup de talent elle enseigne cet art qu'elle aime, à Pondichery et depuis sa 1ère venue en Suisse en 2000, elle a enseigné dans différents contextes en Suisse : stages de chant, performances dans les écoles, cours pour le corps enseignant du canton de Berne.

Contact
Musiques et Cultures du Monde

Joanna Raphael
Rue du Tunnel 12, CH 1005 Lausanne
Tél : +41.(0)78.697.80.50 ou +41 (0)21 320 98 38
[email protected]
www.chantdelaterre.org/lakshmi_santra.html